Press "Enter" to skip to content

France : Le Service d’Accès aux Soins (SAS) va-t-il résoudre la « guerre de tranchées » entre urgences et médecine libérale ?

Photo : Agnès Buzyn, ministre française de la Santé et des Solidarités, le 6 septembre à Matignon


C’est un vieux serpent de mer dans le monde médical et hospitalier français : la piste d’un numéro d’urgence unique, comme aux États-Unis, où n’importe quel appel d’urgence est réceptionné au 911.

C’est également une promesse de campagne du chef de l’État français Emmanuel Macron : fusionner les différents numéros d’urgence existants. Il faut dire qu’en France, la confusion règne entre le 112, numéro d’urgence européen, le 15 (SAMU), le 18 (Pompiers), le 116 117 (pour le médecin de garde) et parfois le 17 (police).

On se demande si le Service d’Accès aux Soins (SAS) tendait vers un numéro d’urgence unique ? Car avec sa mesure phare, tout porte à croire que la ministre française de la santé Agnès Buzyn entend mettre fin à la « guerre de tranchées » entre les médecins libéraux et les urgences.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.