Press "Enter" to skip to content

Cotonou : Fin de go slow, le gouvernement Talon sauve les usagers du carrefour Vêdoko (Cica Toyota)

C’est bientôt terminé ! La fin du calvaire des usagers du carrefour Vêdoko (Cica Toyota) au cœur de la ville de Cotonou, capitale économique du Bénin, annoncé par le gouvernement du président Patrice Talon en janvier 2019 veut prendre corps. En effet, au début de l’année, le Directeur général des Infrastructures, Jacques Ayadji, avait annoncé le démarrage des études en vue de la réalisation du projet de construction d’un échangeur audit carrefour. Eh bien, en vue de joindre la parole à l’acte, les travaux de la construction de ce joyau qui mettrait fin au go slow qui s’observe chaque jour sur les artères joignant à ce carrefour, seront bientôt lancés.

Par conséquent, le carrefour Vêdoko (Cica Toyota) sera fermé à la circulation. De nos informations, les autorités locales de l’arrondissement abritant ledit carrefour sont instruites, histoire de faire large diffusion au sein de la population, notamment sur des voies de déviations qui sont encore en étude à ce propos. Il faut préciser que pour la construction de cet échangeur au carrefour Vêdoko (Cica Toyota), les travaux ont été confiés à l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (AJCI). Notons que les études ont un objectif primordial avant la construction de cet ouvrage en référence aux répercussions sur la circulation au niveau des autres carrefours immédiats de l’infrastructure à réaliser. « (…) Ces préalables n’avaient pas été réglés avant la construction du passage supérieur de Houéyiho », a souligné Jacques Ayadji.

A en croire le Directeur général des Infrastructures, le gigantesque embouteillage qui persiste, complique la circulation et freine le développement du pays au niveau du carrefour Vêdoko (Cica Toyota) à Cotonou chaque jour, est dû à cette erreur du gouvernement précédent commise lors de la réalisation du passage supérieur du carrefour Houéyiho. Il convient de reconnaître qu’en réalisant une telle infrastructure, le gouvernement que dirige le chef de l’État béninois Patrice Talon sauverait les usagers non seulement béninois mais aussi et surtout africains. Car, faut-il rappeler que le Port Autonome de Cotonou, le poumon économique du Bénin, dessert les pays de l’hinterland dont les premiers sont les pays limitrophes du pays. Et c’est l’économie béninoise qui recevrait un coup de croissance.

Be First to Comment

Laisser un commentaire