Press "Enter" to skip to content

Royaume-Uni : Le congrès annuel du Parti travailliste dans la tourmente du Brexit

Le congrès annuel du Parti travailliste britannique se déroule du 22 au 25 septembre à Brighton.  La personnalité de son leader Jeremy Corbyn et sa position mal perçue sur le Brexit lui valent des inimitiés en interne, et semblent fermer la porte à un succès électoral. D’autant que le Parti conservateur, à la tête du pays depuis neuf (09) ans, a jeté le Royaume-Uni dans les méandres du Brexit, et appliqué une politique d’austérité à l’origine du craquèlement des services publics.

Avec trois fois plus d’adhérents que son rival conservateur (483 000 contre 160 000) et des actifs disponibles de l’ordre de 37 millions d’euros, contre 9 millions aux tories, le Parti travailliste britannique devrait aborder son congrès annuel, entre dimanche 22 et mercredi 25 septembre à Brighton, dans un état d’esprit de conquête du pouvoir. Pourtant, la force affichée du Labour n’agit pas comme une arme de persuasion massive.

Pire, les sondages le situent de 2 à 13 points derrière le Parti conservateur. Si une élection générale avait lieu aujourd’hui, eh bien, Boris Johnson obtiendrait sans doute une majorité à la Chambre des députés.

Be First to Comment

Laisser un commentaire