Press "Enter" to skip to content

BOAD : 2018, c’est aussi l’année de la valorisation et la promotion des Start-up dans le secteur de l’énergie au sein de l’UEMOA

Photo : les lauréats togolais Yao Azoumah (G), malien Eliasaph Diassana (M) et sénégalais Iba Diagne (D) avec le président de la BOAD Christian Adovèlandé


Le troisième trimestre de l’année 2018 a été le plus marquant de cette année pour la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) dans l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). En effet, l’Union a enregistré au cours de cette période une forte présence de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) sur les faits qui ont marqué l’année au sein de la zone monétaire.

D’abord, c’est la participation de la Banque communautaire à la 7ème réunion du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (CHN-SAN) qui s’est tenue du 5 au 10 juillet 2018 à Niamey au Niger. Il faut préciser que ce CHN-SAN a été présidé par le chef de l’État nigérien, Isssoufou Mahamadou. C’était une importante rencontre qui avait pour objectif de renouveler la concertation sur les voies adaptées à la promotion de la sécurité alimentaire et à la transformation durable de l’agriculture dans l’espace UEMOA. Après cette réunion, la BOAD s’est lancée dans la valorisation des compétences de développeurs locaux et la promotion et d’emplois verts. En cause, elle a organisé deux concours intitulé « Concours BOAD ». Il est à noter que ces deux concours, à savoir « L’empreinte BOAD » et « les start-up opérant dans les énergies renouvelables dans l’UEMOA », étaient organisés pour immortaliser la commémoration des 45 ans d’existence de la Banque.

Valoriser des compétences de développeurs locaux et promouvoir des emplois verts

Cependant, le premier a permis de sélectionner des photos portant sur les projets financés par l’institution communautaire dans l’UEMOA, puis le deuxième concours a porté sur les initiatives et projets innovants promus par des Start-up évoluant dans le secteur des énergies renouvelables, particulièrement l’énergie solaire. Signalons que c’est le deuxième (2ème) concours d’envergure pour l’institution qui avait pour but de valoriser des compétences de développeurs locaux et de promouvoir d’emplois verts. À l’issue des résultats, c’est un malien, Eliasaph Diassana qui a décroché le grand prix de la photographie, pour sa photo faite sur l’échangeur de Ségou dans son pays.

Un togolais et un sénégalais ont partagé les deux prix du deuxième concours sur les Start-up. Le togolais Yao Azoumah, est un promoteur d’un projet de groupes électro-solaires au sein de la société KYA-SoP, créée en 2015, et proposant un système décentralisé de fourniture d’électricité, à l’aide d’armoires mobiles hybrides standardisées. Quant au sénégalais, Iba Diagne, il a un « projet de pompe à eau solaire intelligente », avec une plate forme digitale de formation et de commercialisation. Relevons que les deux lauréats de ce 2ème concours de la BOAD bénéficient déjà de l’accompagnement d’un équipementier danois durant six (06) mois, ainsi qu’une semaine de formation au Centre de l’entrepreneuriat de l’Université Technique du Danemark.

Au cours du mois de septembre, soit les 18 et 19 septembre 2018, la BOAD a accueilli à son siège à Lomé, un atelier de restitution et de dissémination de l’étude relative au renforcement des capacités pour le développement des PPP au sein de l’UEMOA. Cet atelier organisé par l’Unité Régionale pour le Développement des PPP (URDPPP), en partenariat avec la Commission de l’UEMOA et le PPIAF, visait trois (03) gros points importants :

  1.  Le renforcement du cadre institutionnel régional, pour la mise en œuvre des PPP dans l’espace de l’UEMOA ;
  2.  Un appui à l’harmonisation des stratégies de PPP au sein de l’UEMOA ; et enfin
  3.  La facilitation d’une plus grande fréquence, ainsi que de la mise en œuvre de projets PPP à l’échelle régionale ou même nationale.

Notons que ce grand atelier a connu la participation des représentants des différentes Cellules ou Directions en charge des PPP dans les pays membres de l’UEMOA, également d’autres représentants des États membres de l’Union, mais aussi et surtout de la Banque Mondiale, le PPIAF, la BAD, la BIDC, l’AFD, et de l’OMVS.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.