Press "Enter" to skip to content

ONU : Le Pakistan brandit le risque de guerre  nucléaire avec l’Inde sur la situation à Cachemire

Photo : Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, lors de la 74e Assemblée générale de l’ONU, le 27 septembre 2019


Ce vendredi 27 septembre, le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a averti les Nations-Unies que la crise au Cachemire pourrait mener à un conflit nucléaire avec l’Inde. « Tout peut arriver », a-t-il expliqué.« Quand le couvre-feu sera levé, ce sera un bain de sang », a lancé le Premier ministre pakistanais devant l’Assemblée générale de l’ONU. L’Inde maintient la région himalayenne disputée sous une chape de plomb depuis qu’elle a révoqué, le 5 août dernier, l’autonomie constitutionnelle de la partie du Cachemire qu’elle contrôle.

Il convient de noter que le Premier ministre pakistanais, Imran Khan n’était autorisé à parler que 15 minutes, mais son discours enflammé a duré près d’une heure. Alors qu’il s’exprimait à la tribune de l’ONU, plusieurs milliers de manifestants s’étaient réunis aux abords du bâtiment des Nations-Unies à New York, où les uns soutenant la politique indienne, les autres la dénonçant. « Liberté pour le Cachemire, fin du siège », lit-on sur des pancartes brandies par des manifestants pro-Pakistan. Et les soutiens du Premier ministre indien Narendra Modi, soulignaient sa qualité de « visionnaire ».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.