Press "Enter" to skip to content

États-Unis : Donald Trump, après l’Ukraine, l’Australie ?

Photo : Donald Trump serre la main du premier ministre de l’Australie Scott Morrison, le 20 septembre 2019 à Washington


Après l’Ukraine, l’Australie ? C’est bien la question qu’on peut se poser. Car, selon le quotidien américain New York Times ce lundi 30 septembre, le président américain Donald Trump a personnellement demandé au premier ministre australien Scott Morrison d’aider une enquête du département de la Justice sur le rapport Mueller et qui vise à le discréditer. Pourquoi l’Australie ? Parce qu’en 2016, les premières alertes sur l’ingérence russe présumée dans l’élection présidentielle étaient venues d’Australie et avaient poussé le FBI à ouvrir une enquête.

Déjà à l’origine des révélations sur « l’affaire ukrainienne », au cœur de la procédure de destitution lancée contre Trump, le quotidien américain cite ce lundi deux « officiels américains » qui affirment que le président des États-Unis a « récemment » appelé son homologue australien pour lui demander d’aider à recueillir des informations dans le cadre d’une enquête menée par le département de la Justice américaine. Ces instigations, initiées par le procureur général William P. Barr, se penchent sur les origines des révélations qui ont contribué à lancer le dossier confié à Robert Muller.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.