Press "Enter" to skip to content

Dialogue politique nationale : Patrice Talon tient parole, rencontre la classe politique « opposition et mouvance » le 10 octobre prochain

Photo : Le Président de la République, Patrice Talon – Source, Présidence du Bénin


Le jeudi 10 octobre prochain, au Palais de la Marina à Cotonou, sera tenue une importante rencontre. En effet, le chef de l’État béninois Patrice Talon va rencontrer les deux classes politiques du pays, l’opposition et la mouvance. Cette rencontre très attendue par le peuple béninois depuis les scrutins législatifs les plus controversés du dimanche 28 avril dernier marqué par l’absence des partis de l’opposition, s’inscrit dans le cadre du dialogue politique. La rencontre qui est attendue dans un peu moins de 10 jours, il faut le rappeler, est le respect des propos du chef du gouvernement béninois tenu au lendemain de la tenue effective des scrutins législatifs. En cause, Patrice Talon avait, dans son message à la Nation du 20 mai dernier, annoncé le « dialogue politique national ».

À cet effet, huit formations politiques de l’opposition, sont conviés à ce dialogue, dont les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) de l’ancien chef de l’État Thomas Boni Yayi, le parti Force Cauri pour le Développement du Bénin (FCDB) de l’ancien ministre de la Culture du gouvernement précédent, Soumanou Toleba, entre autres. Sont conviés du côté des partis ou proches de la mouvance, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de l’ancien président de l’Assemblée nationale du Bénin, de Me Adrien Houngbédji ; le Mouvement des Élites engagés pour l’Émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) de l’actuel Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji ; l’Union Démocratique pour le Développement du Bénin (UDBN) de l’ancienne députée 7ème législature, Claudine Prudencio ; la Dynamique Unitaire pour la Démocratie (DUD) de l’ex-ministre des Sports du gouvernement précédent Valentin Aditi Houdé et bien évidemment les deux blocs politiques couronnés par le chef de l’État béninois, l’Union Progressiste (UP) dirigé par le vétéran politique Bruno Amoussou et le Bloc Républicain (BR) dirigé par le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio-Tchané.

Il convient de noter que deux partis de l’opposition ne sont pas conviés à la rencontre du jeudi 10 octobre prochain. Il s’agit du parti l’Union Sociale Libérale (USL) de l’opposant exilé français, Sébastien Germain Ajavon et le parti Restaurer l’Espoir (RE) de l’ancien ministre de la défense du premier gouvernement Talon, Candide Azannaï. Pour la Marina, les deux partis n’ont pas d’existence légale, vu qu’ils n’ont pas encore obtenu le récépissé, conformément aux dispositions des textes électoraux en vigueur en République du Bénin. Rappelons que USL et RE avaient refusé de participer en juillet dernier, à une rencontre avec le locataire de la Marina et notamment avec les partis n’ayant pas encore obtenu le fameux sésame.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.