Press "Enter" to skip to content

Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy salue les réformes de Talon visant à promouvoir les filières agricoles

Depuis 1981, le Bénin commémore le 16 octobre jour anniversaire de la création (1945) de l’Organisation Mondiale de l’Agriculture (FAO), chaque année. C’est à travers une journée instituée par la Conférence de la FAO en novembre 1979. À cet effet, plus de 150 pays célèbrent la Journée Mondiale de l’Alimentation le 16 octobre de chaque année. Il faut souligner que la manifestation à l’échelle internationale a pour but de faire prendre conscience de la réalité de la faim dans le monde et de renforcer la solidarité internationale dans la prise des dispositions adéquates pour lutter contre ce fléau dont l’une des premières causes est la pauvreté. Au Bénin, depuis trois ans, la conscience est prise par le gouvernement que dirige le président Patrice Talon. Le chef de l’État béninois, très conscient et très déterminé à réaliser la noble mission qui est de combattre la faim et d’éradiquer la pauvreté au Bénin, a doté son gouvernement d’un document politique de développement. Le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) ; c’est bien de cela qu’il s’agit. Dans ce document, le chef de l’exécutif béninois y a mis des réformes dans chaque secteur de développement durable. Les Béninois du plus petit au plus grand le reconnaissent désormais et le manifestent.

En cause, le préfet du département de l’Ouémé a, une fois encore, fait une marque sur son adhésion indéniable au combat que mènent quotidiennement le chef de l’État Patrice Talon et son gouvernement pour lutter contre la faim et la pauvreté au Bénin. C’était ce mercredi 16 octobre à l’occasion des manifestations officielles marquant la célébration au niveau national de la 39ème Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) et le lancement officiel de la 23ème édition de TELEFOOD dans le département de l’Ouémé, plus précisément à Azowlissè dans la commune d’Adjohoun. Le thème retenu par la FAO pour l’édition 2019 est « Agir pour l’avenir-une alimentation saine pour un monde faim zéro ». « Atteindre cet objectif ‘’Faim Zéro’’, ne signifie pas seulement à donner à manger aux affamés, mais c’est aussi nourrir d’autres personnes et prendre également soin de la planète. », a d’abord indiqué l’autorité préfectorale. « C’est d’ailleurs pour ces raisons que le Chef de l’État, Son Excellence Patrice Athanase Guillaume Talon a prévu dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG), toute une kyrielle d’actions pour juguler les problèmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans notre pays et cela à travers différentes structures qui s’occupent de l’alimentation sans toutefois perdre de vue les réformes visant à promouvoir les filières agricoles. », a largement relevé Joachim Marie-Florès Vignon Apithy.

D’énormes potentialités agricoles, animales et halieutiques sous-exploitées

Faut-il rappeler que le département de l’Ouémé regorge d’énormes potentialités agricoles, animales et halieutiques.  Malheureusement, il faut aussi le dire, ces potentialités sont encore sous-exploitées. « La mise en valeur de ces potentialités, quoique faible, confère au département une caractéristique de zone globalement autosuffisante sur le plan alimentaire, surtout pour ce qui concerne les produits d’origine végétale tels que le maïs et les cultures maraichères. », soutient le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy. L’autorité départementale doit aussi reconnaître que les réflexions doivent se poursuivre pour contribuer à relever le niveau de sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations de l’Ouémé et assurer à tous les habitants les trois (03) repas journaliers tout en veillant à leur qualité. « C’est pourquoi je lance (…) un appel solennel à toutes les autorités politico-administratives de notre département, partout où elles se trouvent et à nos opérateurs économiques pour qu’ils accompagnent les investissements agricoles durables dans notre cher département pour le bien-être de nos populations. », a émis le préfet Joachim Marie-Florès Vignon Apithy avant d’appeler toutes les populations des neuf (09) communes du département de l’Ouémé à accompagner le chef de l’État Patrice Talon dans ses actions et réformes de développement durable.

Be First to Comment

Laisser un commentaire