Press "Enter" to skip to content

Plateau : Allah est-il en colère ? un essaim d’abeilles tue 2 personnes en pleine prière dans la mosquée à Kétou

Photo : Illustration


Le département du Plateau au sud-est du Bénin, vit depuis vendredi 18 octobre dernier une situation ahurissante. En effet, la commune de Kétou est sous le choc, avec actuellement une population totalement ahurie. Vont-elles continuer à aller remplir leurs devoirs religieux ou non ? C’est cette question que se pose la communauté musulmane de la commune de Kétou, notamment les fidèles de la mosquée du quartier Atchoubi. Dans ce quartier de l’arrondissement de Kétou centre, il s’est passé des choses inexplicables et qui dépassent l’entendement ou peut-être Allah serait en colère contre les fidèles musulmans.

En cause, alors qu’ils observaient une des cinq prières quotidiennes, en occurrence la prière de Djiman qui a naturellement lieu les vendredis, les fidèles musulmans seront soudainement envahis par un essaim d’abeilles. La suite ne sera pas joyeuse, car dans leur attaque de la mosquée, les abeilles vont tuer sur-le-champ un fidèle musulman âgé de plus de 45 ans. Ce fut le premier tour pour les abeilles qui n’ont certainement pas accompli pleinement leur mission, mais qui n’ont plus averti avant de revenir. Eh bien, ce sera malheureusement le cas ce week-end pour la population de la commune de Kétou.

L’identification des corps rendue difficile par la nature de l’attaque

Puisque ce dimanche 27 octobre, les insectes vont à nouveau attaquer la même maison religieuse. Il faut souligner que cette double attaque menée par les abeilles contre la mosquée du quartier Atchoubi n’a pas été enregistré sans un bilan macabre. Comme la première, lors de cette deuxième attaque, les abeilles ont assailli un homme moins âgé que le premier. Le bilan macabre, entre le vendredi 18 et le dimanche 27 octobre soit une semaine, est donc deux morts.

Il est important de relever que cette situation fait planer sur la commune de Kétou, avec aux premières loges les fidèles musulmans, une lueur de peur terrible. Au regard de la tradition musulmane, il faut rappeler que le Procureur de la République a donné la décision d’inhumer les corps. Mais indiquons que lesdits corps n’ont pas été identifiés afin de bien reconnaître les personnes tuées par les abeilles. Quant à la population de Kétou et les fidèles musulmans de la mosquée du quartier Atchoubi , le ciel est depuis ce week-end sur leur tête.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.