Press "Enter" to skip to content

RD Congo : Zone franche agricole, la stratégie de Félix Tshisekedi pour attirer les investisseurs chinois et autres

La volonté du chef de l’État rd-congolais, Félix Tshisekedi dans sa politique agricole, n’est plus à démontrer.  Cette volonté est au jour le jour affichée devant le peuple rd-congolais. En cause, pour attirer non seulement les oligarques chinois, mais aussi et surtout les moyen-orientaux qui financent de vastes exploitations agricoles en Afrique, le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a initié des réformes. En effet, le ministre rd-congolais de l’Agriculture, Jean Joseph Kasonga Mukuta, a soumis à l’Assemblée nationale rd-congolaise, un décret qui exonère les opérateurs agricoles de 90% des impôts auxquels sont soumises les entreprises étrangères.

Il faut noter qu’à ce jour, les exploitants agricoles préfèrent s’installer dans des pays côtier, comme l’Angola ou le Mozambique. Ceci, afin de faciliter les exportations agricoles. À préciser qu’en RDC, la holding Strategos Group de l’opérateur minier, Luc Gérard Nyafé, a d’ores et déjà investi dans l’agriculture, notamment dans l’huile de palme, communément appelée au Bénin « huile rouge ». Relevons qu’en mars dernier, l’homme d’affaires Luc Gérard Nyafé a été nommé ambassadeur itinérant de la RDC, en occurrence sur les questions de défense et de sécurité. Il faut reconnaître que cette stratégie de la politique agricole du président rd-congolais, Félix Tshisekedi donnera à coup sûr un nouveau départ du développement agricole de République Démocratique du Congo (RDC).

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.