Press "Enter" to skip to content

ANLC : Jean-Baptiste Elias sur le terrain de la lutte contre la corruption avec la campagne de sensibilisation dès ce lundi

Photo : Le président de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC), Jean-Baptiste Elias


 Les collèges et universités. Ce sont bien là, les cibles du missile ANLC dès ce lundi 2 décembre pour la lutte inflexible que mène son président contre un mal incurable de la société. Jean-Baptiste Elias à la tête de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC), voit dans la destruction de la corruption, l’attaque à ces foyers de formation. À cet effet, l’institution entame dès ce lundi, une campagne de sensibilisation et de communication sur toute l’étendue du territoire national. Objectif : changement de comportement dans les lieux du savoir et de la connaissance dont les collèges et universités du Bénin. Pour l’atteindre, l’ANLC entend éduquer les apprenants et les étudiants sur les dangers de la corruption et l’obligation de la combattre. Jean-Baptiste Elias et sa suite vont entretenir les élèves et étudiants sur la substance de la Loi 2011-20 du 12 octobre 2011.

Les responsables de l’ANLC vont également expliquer à ces franges, les méfaits de la corruption et comment elle freine le décollage du développement socio-économique du Bénin. Ces activités seront faites à travers des séances grand public dans différents collèges, lycées et centres universitaires publics et privés. Il est à noter qu’au terme de cette initiative noble et louable, une cellule de système d’alerte et d’information sur tous les actes de corruption dans les collèges, lycées et centres universitaires publics et privés dans tous le Bénin, sera mis en place. Ceci, pour être l’œil de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) dans ces lieux du savoir et de la connaissance. Cette initiative de l’institution de lutte contre la corruption que dirige Jean-Baptiste Elias, témoigne une fois encore la volonté de ce dernier à former des cadres compétents et incorruptibles du Bénin de demain.

One Comment

  1. […] Après une semaine de sensibilisation des jeunes collégiens, lycéens et étudiants sur la corrupti…, l’Autorité Nationale de Lutte Contre la corruption (ANLC) offre deux jours sur le fléau. À sa tête, Jean-Baptiste Élias a convié toute une composante d’acteurs politiques et religieux dont leur place dans l’éducation à la base n’est plus à démontrer, à une importance rencontre à Cotonou. Dans la capitale économique du Bénin ce mardi 10 décembre, Jean-Baptiste Élias a lancé les Journées Nationales de la Gouvernance (JNG) sur l’éducation à la citoyenneté. C’était à Azalaï Hôtel de La Plage de Cotonou dont la cérémonie d’ouverture des travaux à connu la présence d’un cocktail d’autorités politicoadministratives du Bénin. Il faut noter notamment la présence des premières autorités des douze (12) départements du pays, dont les préfets du Borgou (Nord), Djibril Mama Cissé ; du Couffo (Centre), Christophe Mègbédji et de l’Ouémé, Joachim Marie-Florès Vignon Apithy. Aussi des acteurs du premier rang qui œuvrent pour la concrétisation du Programme d’Actions du gouvernement (PAG) du chef de l’État béninois, Patrice Talon, à savoir les ministres avec à leur tête, le chef de file des ministres en charge de l’éducation au Bénin, Salimane Karimou. Le patron du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) s’est fait représenter par le Directeur (DIIP), Félix Oloni. À noter aussi la présence du législatif à travers l’honorable député à l’Assemblée nationale huitième législature, l’ancien ministre des Affaires Étrangères du précédent gouvernement, Nassirou Bako Arifari. […]

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.