Press "Enter" to skip to content

Alimentation : Pour vous qui mangez, la viande de poulet contient de l’arsenic causant le cancer

C’est le dernier mois de l’année 2019. Le Bénin n’est pas un pays producteur industriel de la viande du poulet. Le pays exportateur de viande de poulet et cela est connu de tous. Le pays importe la viande de poulet communément appelée « poulet morgue ». Mais pour ceux qui sont abonnés à la consommation de la viande de poulet importé, notamment les femmes enceintes, ceci devrait les intéresser afin qu’ils puissent prendre conscience et préserver la vie de la génération à venir. En effet, après plusieurs années de silence macabre, la Food and Drug Administration (FDA) donne livre un important résultat. Suite à un test positif, la FDA a finalement confirmé que la viande de poulet importé, en occurrence des États-Unis contient de l’arsenic, un produit chimique toxique cancérigène qui est fatale à des doses élevées. L’arsenic serait, donc, ajoutée à l’alimentation des poulets. Il faut noter que dès 2006, le rapport de l’IATP était clair : L’arsenic dans la viande est estimé à plus de 70% des poulets américains élevés et qui seraient nourris à l’arsenic. Aussi, il est à savoir que l’arsenic induit une prise rapide de poids, même avec moins de nourriture donnée aux poulets dans le but de créer une apparence volumineuse de la taille des poulets et une couleur saine dans la viande de poulet, des dindes et des porcs. La FDA a constaté que près de la moitié de tous les poulets testés ont absorbé de l’arsenic inorganique, la forme la plus toxique présente dans leur foie. Sur la base de cette constatation, l’agence a demandé à Pfizer d’arrêter la fabrication de Roxarsone, le médicament contenant de l’arsenic qui est ajouté à la nourriture des poulets pour les engraisser et donner à leur viande une couleur rose très vive.

Très choquant !

Toujours, à propos de l’arsenic et de la viande contaminée par ce poison, d’autres études sont impressionnantes. La révélation de wall street journal, un quotidien américain, sur l’affaire de la contamination des poulets aux États-Unis à l’arsenic. C’est très choquant ! « La Food and Drug Administration a indiqué qu’elle a récemment mené une étude sur la viande de 100 poulets dans laquelle on a détecté de l’arsenic inorganique à des niveaux plus élevés dans le foie des poulets traités et avec du 3-Nitro par rapport aux poulets non traités… Pfizer a la vente de 3-Nitro serait arrêté au début de Juillet pour permettre aux producteurs d’animaux de faire une transition vers d’autres méthodes de traitements ». Il est donc clair que la présence de l’arsenic dans la viande de ces poulets  importés représente un danger pour la santé humaine. Par ailleurs, la FDA ajoute que l’arsenic est une substance cancérigène, ce qui signifie qu’il augmente le risque de cancer d’une manière considérable. Ce qu’il urge de savoir et que les producteurs industriels de la viande du poulet vous cachent est que l’arsenic est extrêmement toxique pour la santé humaine qu’il peut causer une morte très lente. S’il est encore important de mettre en garde tous les consommateurs, notamment les femmes enceintes du danger de l’arsenic, ainsi que du plomb et du mercure, connus pour produire des effets neurologiques horribles sur les fœtus en développement et sur les jeunes enfants. Car il faut le rappeler, La University of South Carolina Department of Environmental Health Sciences au États-Unis a mis en garde tous les américains du danger du poison. Il convient de relever que l’arsenic en général est quatre fois plus toxique que le mercure.

Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association a constaté que les personnes qui ont consommé de grandes quantités de riz à l’arsenic teinté, en l’absence d’autre exposition à l’arsenic connue, ont montré des changements cellulaires importants liés au développement du cancer. À souligner que l’ingestion d’arsenic peut causer plusieurs maladies dont la maladie de Bowen (carcinome épidermoïde in situ), un carcinome à cellules squameuses, un carcinome des cellules basales de la peau, et, moins fréquemment, un cancer interne des poumons, des reins, de la vessie et du foie. Retenons que d’autres experts indiquent que le jus de sureaux serait dangereux à boire. Un homme averti,… !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.