Press "Enter" to skip to content

Travail des enfants : Adidjatou Mathys transmet la récompense de Patrice Talon aux meilleurs artisans respectueux des droits des enfants

Photo : La ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys, remettant le certificat à une lauréate, ce mardi 17 décembre, à Cotonou


Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, en accédant à la Magistrature suprême du Bénin, a pris l’engagement de protéger les enfants du pays quoi que cela puisse lui coûter. Dans le but de respecter cet engagement vis-à-vis des enfants, le patron du Nouveau Départ a embarqué une femme, une maman. Il s’agit de la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys. Pour permettre à cette dernière de bien faire le travail à elle confié, le gouvernement du Bénin a pris des dispositions nécessaires. Le chef de l’exécutif béninois a doté son équipe d’un Plan d’Actions National (PAN). Ce PAN, qui est une côte du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG), résume les activités du Ministères du Travail et de la Fonction Publique (MTFP) dans la lutte contre les pires formes de travail des enfants pour la période 2019-2023. Au rang de ces activités, une vient de connaître le jour. La première édition des Oscars des « Maîtres artisans champions des enfants ». En cause, pour bien cadrer la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants (JMTE) dans son vrai symbole, le gouvernement du Bénin a différé la célébration de la 18ème édition célébrée le 12 juin dernier, date retenue par l’Organisation Internationale du Travail (OIT). C’est donc ce mardi 17 décembre qui a plu au gouvernement du Bénin pour célébrer cette édition de 2019 qui a pour thème : « La seule chose qu’un enfant devrait faire travailler est son imagination ». Il faut noter qu’elle coïncide avec les manifestations commémoratives du premier centenaire de l’OIT. Mais, la célébré ce jour a bien une raison. « Cet thème très évocateur renvoie non seulement à la valorisation des efforts des enfants, mais aussi et surtout au développement de leurs facultés cognitives. Il offre l’opportunité de réfléchir sur les stratégies permettant de développer l’esprit d’imagination chez les enfants. C’est pourquoi, dans la conception de l’activité, le gouvernement du président Patrice Talon a procédé au ciblage d’un secteur stratégique de notre pays, le secteur de l’artisanat. », a brièvement expliqué la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique.

Les acteurs de ce secteur de l’artisanat ont justement été honorés par le gouvernement du Bénin ce mardi. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise de Prix Maîtres artisans champions des enfants. Cette cérémonie qui s’est déroulée ce mardi à Azalaï Hôtel de La Plage de Cotonou, la capitale économique du Bénin, a porté la marque d’organisation de la Direction Générale du Travail (DGT) avec à sa tête, Mireille Adankon, et notamment à travers la Direction des Normes et du Travail (DNT), dirigé par Raymond G. Zounmatoun. Placée sous l’autorité de la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys, elle a connu la présence des acteurs intervenants dans le monde de la protection et du travail des enfants. On notait la présence du représentant des travailleurs venu de l’Observatoire Intersyndical de Suivi de l’Application des Conventions de l’OIT sur le Travail des Enfants (OBISACOTE), Innocent Assogba ; de la représentante des employeurs venue du Conseil National du Patronat du Bénin (CNP-Bénin), Laure Irenée Adoukonou ; de la coordinatrice de programme de la Fondacion Educacion y Cooperacion (EDUCO), Carine Agossou Alihonou ; et bien évidemment d’un représentant de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) au Bénin, Serge Akpaka. Également présents, les représentants des Organisations de la Société Civile (OSC), mais aussi les patrons d’atelier d’apprentissage et surtout des enfants apprentis. En présence de tout ce beau monde acquis à la cause des enfants, le gouvernement du Bénin a passé en acte les recommandations de la dernière Déclaration du Centenaire de l’OIT pour l’avenir du travail adoptée à Genève, le 21 juin dernier, lors de la 108ème session de la Conférence International du Travail dont la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys, a participé aux travaux.

« (…) Que la flamme de la protection et de la préservation des droits des enfants ne s’éteigne jusqu’à l’éradication totale du travail des enfants…»

Il faut préciser que cette déclaration préconise le développement des compétences en emploi comme l’un des leviers clé pour un avenir du travail centré sur le capital humain. « C’est donc pour faire écho de cette déclaration que mon département ministériel a retenu dans le cadre de la présente célébration, de récompenser les meilleurs artisans respectueux des droits des enfants. », a relevé Adidjatou Mathys. À cet effet, 24 meilleurs artisans (femmes et hommes) ont été primés ce mardi, suite à une mission d’inspection de travail dans leur différent atelier de travail sur toute l’étendue du territoire béninois. « Vous, qui avez été sélectionnés à l’issue de la mission de contrôle des inspecteurs de travail, devez être fiers d’être les pionniers dans le domaine. », a lancé la ministre béninoise du Travail. « L’ambition de mon département ministériel est de faire de cette activité, une véritable à travers laquelle il sera possible désormais de récompenser, chaque année, les meilleurs artisans. », leur a rappelé Adidjatou Mathys. Tout en les conseillant d’accomplir chaque jour des prouesses pour se maintenir à ce niveau d’excellence afin de susciter en tout lieu, des vocations de champions et ne jamais se laisser ravir la vedette, la ministre que les travailleurs voient avec les oreilles plus larges que celles d’un éléphant pour capter toutes leurs craintes qu’elle transmet au gouvernement pour étude, aimerait compter sur les premiers lauréats. « Je compte donc sur vous pour que la flamme de la protection et de la préservation des droits des enfants ne s’éteigne pas jusqu’à l’éradication totale du travail des enfants dans votre secteur. », a confié Adidjatou Mathys. Les récipiendaires par la voix de leur représentante, Lucie Katagna, premier prix section Couture des départements de l’Atacora et de la Donga, et qui s’apprête à célébrer ses 40 ans d’activité professionnelle cette année, ont rassuré la mamie gentille du gouvernement du président Patrice Talon de concrétiser sa volonté. Il convient de noter que la cérémonie a été égayée par une troupe théâtrale des enfants du village SOS d’Abomey-Calavi.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.