Press "Enter" to skip to content

Drame au pèlerinage annuel de l’ECC : Alain Sourou Orounla présente la compassion du gouvernement de Patrice Talon aux familles des disparus

Les conventions annuelles de l’Église du Christianisme Céleste (ECC) se passent, mais ne se ressemblent pas. Pour le pèlerinage de cette année 2019 sur le site mondial de l’ECC, à Sèmè-Podji dans le département de l’Ouémé, au Sud-est du Bénin, la communauté de la sainte église venue des cieux, sera endeuillée. En effet, des pèlerins en partance sur le site côtier béninois ont péri dans un naufrage après que les embarcations de fortune les transportant aient chaviré dans la nuit du 21 au 22 décembre. Même si le chiffre macabre n’est officiellement pas encore connu, il s’agit de plusieurs personnes mortes. Cet événement malheureux et douloureux pour l’ECC, l’est également pour le Bénin tout entier. C’est bien ce qui explique la réaction du gouvernement du président Patrice Talon.

Les dispositions sont prises pour identifier les causes réelles…

Car parmi les pèlerins à bord de ces embarcations en provenance du Nigéria et en direction du Bénin voisin, se trouvaient également des béninois. Par la voix de son Porte-parole, matérialisé par un communiqué, l’exécutif béninois a donc rendu hommage aux familles éplorées. « Face à ce drame, le gouvernement témoigne toute sa compassion aux familles des disparus, à l’Église du Christianisme Céleste ainsi qu’à toute la nation endeuillée. », porte le communiqué signé du ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement du Bénin, Me Alain Sourou Orounla en date du 24 décembre. Même si d’aucuns attribuaient le drame à l’état des embarcations transportant ces pèlerins, le gouvernement du Bénin déclare avoir pris déjà des dispositions pour identifier les causes réelles de cette tragédie et notamment situer les responsables.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.