Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire : L’ex-chef rébellion des Forces nouvelles, Issiaka Ouattara alias « Wattao » est mort

Photo : L’ex-chef rébellion des Forces nouvelles ivoiriennes, Issiaka Ouattara alias « Wattao », ici avec le président Alassane Dramane Ouattara


Récemment promu colonel par le gouvernement d’Alassane Dramane Ouattara « ADO », l’ex-chef rébellion des Forces nouvelles ivoiriennes, Issiaka Ouattara alias « Wattao », n’est plus de ce monde. Cet officier, l’un des plus célèbres de la Côte d’Ivoire a répondu à l’appel de Dieu Tout-Puissant, ce week-end. Hospitalisé depuis le 15 décembre dernier au Maroc, puis transféré dans un grand hôpital à New-York, aux États-Unis, « Wattao » va couper la pipe quelques jours après, soit dans la soirée de ce dimanche 5 janvier au pays de l’oncle Sam.

Selon les sources hospitalières, la mort du tonitruant ex-chef rébellion de Côte d’Ivoire serait liée à la maladie de la dingue, doublée d’un diabète. Par contre à Abidjan, « Wattao » aurait été empoisonné, lors de son dernier séjour dans la capitale ivoirienne malgré sa discrétion. Pour les médecins, la première maladie supra cité, à savoir la dingue aurait connu un avancement très considérable avant la décision du feu colonel « Wattao » de la traiter. Le temps de la décision n’a pas favorisé ledit traitement. Il convient de relever que la mort d’Issiaka Ouattara sonne comme un véritable coup dur pour la Côte d’Ivoire et son armée.

Be First to Comment

Laisser un commentaire