Press "Enter" to skip to content

Projet Asphaltage : Jamais d’éléphant ! Patrice Talon refuse de se reposer et descend sur certains chantiers à Cotonou

Photo : Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, sur le terrain des chantiers, à Cotonou, ce samedi 11 janvier


Sous le chef de l’État béninois, Patrice Talon, il est impossible de voir un seul éléphant blanc au cours de sa gouvernance. Personne n’exprime ce fait, ce sont les actes du dirigeant béninois qui en témoignent. Ce week-end avait enregistré deux étapes de la descente de constatation sur le terrain des chantiers d’infrastructures en construction. Inopinément, Patrice Talon était ce samedi 11 janvier dans certaines rues en cours d’aménagement ainsi que quelques chantiers du Projet Asphaltage. Les deux étapes ont été marquées dans la ville de Cotonou, la capitale économique du Bénin, notamment à Akpakpa. Il faut noter que la première étape de la descente du chef du gouvernement du Bénin a été le tronçon carrefour La Roche – Ministère de la Santé, dans la zone douane hydrocarbure. À ce niveau, justement, il faut rappeler que Patrice Talon a voulu constater le respect strict de ses instructions il y a quelques jours sur un fait d’incivisme notoire. En effet, le tronçon carrefour La Roche – Ministère de la Santé avait été occupé par une entreprise privée qui y a érigé un parking gros porteur. Eh bien, l’objectif a été dégagé a constaté le chef de la Rupture.

Ce premier constat du suivi à la lettre de ses instructions ne l’a pas empêché de profiter de l’occasion pour chercher la satisfaction à quelques-unes de ses préoccupations. À quelques mètres du parking gros porteur dégagé, se trouve le stade René Pleven de Cotonou. Ce sera la deuxième étape du périple de l’homme réformateur du Bénin. En profitant de sa descente, Patrice Talon à échanger avec quelques concitoyens de l’environnement. Notons que le président béninois était accompagné pour la circonstance d’une délégation constituée notamment du ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable, Didier José Tonato ; du préfet du département du Littoral, Jean-Claude Codjia ; du maire de la ville de Cotonou, Isidore Yonlonfoun, ainsi que le Directeur de la Communication de la Présidence, Léandre Wilfried Houngbédji. Signalons que cette délégation n’a pas occupé le champ de vision de Patrice Talon qui avec son œil d’aigle a pu voir sur lequel sa réaction ne s’est pas fait attendre. Juste derrière le stade René Pleven à quelques mètres du Centre Paraïso, un citoyen a transformé a incorrectement occupé une rue en atelier mécanique. Avec son bon sens de dirigeant exceptionnel, président Dieu donné pour les béninois, Patrice Talon est allé vers le principal acteur de cette installation illégale puis a échangé avec ce dernier.

Le chef de l’exécutif béninois, après avoir fait comprendre au patron mécanicien de l’importance d’un cadre de vie saint, attrayant et durable, a invité son compatriote à libérer la rue. Le président de la République a surtout exhorté le citoyen à maintenir une certaine esthétique dans cette zone où il mène son activité économique. Le patron mécanicien en faute, après ces échanges compréhensibles avec le locataire de la Marina, a reconnu son acte d’incivisme qui constitue un frein à une bonne évolution des travaux d’aménagement dans sa zone. Ce béninois a, sur-le-champ, rassuré son président de la République de jouer sa partition à la construction de ces infrastructures de développement. Il a incessamment promis au développeur-né le dégagement dans les minutes qui vont suivre son départ et ainsi que de sa délégation, les camions qui encombrent la rue. « Je remercie le gouvernement pour toutes ces actions d’amélioration de notre cadre de vie qui doivent être soutenues par les populations. », a confié au chef du Nouveau Départ, le compatriote.

Il convient de relever qu’a chaque pas de marche sur les chantiers parcouru, le chef de l’État le plus tête pour faire décoller le Bénin, reçoit des explications de la part des techniciens du cadre de vie et responsables en charges desdits chantiers. Lesquelles explications sont appuyées par celles du ministre Didier José Tonato.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.