Press "Enter" to skip to content

Extension de l’éducation de base en terminale : Salimane Karimou expose la vision de Patrice Talon aux PTF qui disent Out Knock

Photo : Les membres du gouvernement du Bénin en famille avec les PTF du secteur éducatif, à Porto-Novo, ce mardi 14 janvier


Ils se sont engagés à accompagner le gouvernement du Bénin dans les différentes étapes de la consolidation de l’extension de l’éducation de base de la classe de 3ème jusqu’en classe de Terminale avant sa mise en œuvre. Ils, ce sont qui ? Il s’agit en effet des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), notamment du secteur de l’éducation. En cause, la décision d’étendre l’éducation de base de la classe de 3ème jusqu’en classe de terminale a été pris par du gouvernement du président Patrice Talon il y a juste quelques jours. Cette décision, il est nécessaire de noter qu’elle vise un objectif louable parmi tant d’autres que s’est fixé le locataire de la Marina dans la construction durable du Bénin. Améliorer la qualité du système éducatif béninois, est bien là l’objectif poursuivi par cette décision gouvernementale. Les prouesses de la bonne gouvernance de Patrice Talon en moins d’un quinquennat jamais vu par les béninois depuis plus d’un demi-siècle, n’ont pas des membres du gouvernement de ne pas suivre la ligne doctrinale indiquée par le chef. C’est ce qui explique la rencontre de haute importance qui s’est tenue mardi 14 janvier à Porto-Novo.

Dans la capitale béninoise, se trouve le siège du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP). C’est donc la salle de conférence de cet édifice public qui a servi de cadre pour les travaux de cette rencontre entre les ministres en charge de l’éducation au Bénin, conduit par le chef de file Salimane Karimou et les PTF du secteur éducatif au pays. À l’ordre du jour, exposer la décision d’étendre l’éducation de base de la classe de 3ème jusqu’en classe de terminale prise par le gouvernement. Dans cet exercice républicain, le N°1 du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) a été soutenu par son collègue du Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP), Prof Thomas Mahougnon Kakpo, ainsi que les cadres respectifs des deux ministères. En face d’eux, la délégation des PTF est conduite par leur chef de file, Dr Claude Kamenga, Représentant Résident de l’UNICEF au Bénin. Exprimant visiblement qu’il s’agit de solliciter l’appui de ces derniers pour un accompagnement substantiel dans la mise en œuvre réussite de cette décision, Salimane Karimou n’est pas allé par quatre chemins pour remercier les différents Partenaires Techniques et Financiers. Ceci, il faut le souligner, pour la contribution des PTF à l’élaboration du Plan Sectoriel de l’Éducation (PSE) post 2015.

À ce niveau, le digne fils de Sakété dans le gouvernement du développeur-né, a rappelé à ces derniers que dans le PSE post 2015, il est mentionné que l’éducation de base s’arrêtait en classe de 3ème. « Mais, suite aux résultats des différentes évaluations diagnostics et prenant en compte l’âge des apprenants à la sortie du 1er cycle du secondaire, il se trouve que lesdits apprenanst ne sont pas tous mâtures et ne maîtrise pas forcément toutes les notions qui devraient leur permettre de se lancer sur le marché de l’emploi ». N’est-ce pas Monsieur le ministre ? « Si les choses restaient en l’état, on se retrouverait avec des gens précocement au travail et sans toutes les habilités. », a indirectement répondu Salimane Karimou. Le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire n’a pas hésité d’informer son vis-à-vis de la décision du gouvernement du Bénin d’« inverser la tendance en étendant l’éducation de base de la classe de 3ème jusqu’en classe de Terminale, avec la contribution des PTF du secteur éducatif pour des résultats probants. », a fait comprendre le chef de file des ministres en charge de l’éducation au Bénin. Il sera soutenu. « À travers cette décision, le gouvernement voudrait s’assurer que les apprenants qui auront fini la classe de terminale pourront témoigner d’un socle de compétence en culture Générale pouvant leur permettre de s’imposer dans le monde du travail. », a renchéri le Prof Thomas Mahougnon Kakpo.

Après toute cette lumière jetée sur la décision de l’État béninois dans le système éducatif, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), par la voix de leur chef de file, Dr Claude Kamenga, Représentant Résident de l’UNICEF au Bénin, ont pris acte de la décision du gouvernement du Bénin. Il convient de relever que prenant conscience et reconnaissant la pertinence de cette décision, les PTF ont donné leur Out Knock (OK) en s’engageant à accompagner l’exécutif béninois et son chef dans les différentes étapes de la consolidation de décision avant sa mise en œuvre. Toute chose qui a fait sortir le bon sens coopératif de l’équipe du patron du Nouveau Départ qui a rassuré les PTF de la disponibilité du gouvernement et de son chef, le Président Patrice Talon, à tout mettre en œuvre pour donner corps à cette noble ambition. À retenir que des consultations seront menées afin de rendre disponible la feuille de route dans un délai raisonnable. Reconnaissons que c’était une rencontre qui s’est déroulée hier dans une ambiance très conviviale et coopérative sanctionnée par une photo de famille des deux parties.

Be First to Comment

Laisser un commentaire