Press "Enter" to skip to content

Ministère des sports : Jean-Marc Adjovi-Boco « Jimmy », nouveau conseiller d’Oswald Homeky

Photo : Le nouveau conseiller, Jean-Marc Adjovi-Boco (G) et le ministre béninois des Sports, Oswald Homeky (D), à Cotonou, ce vendredi 24 janvier


Le ministère des Sports a un nouveau cadre. Ce vendredi 24 janvier, Jean-Marc Adjovi-Boco alias « Jimmy » fait son entrée dans le Cabinet du ministre béninois des Sports, Oswald Homeky. Ce dernier a procédé à la nomination de l’ex-footballeur international béninois et ancien capitaine des Écureuils du Bénin. Artisan du football, Jean-Marc Adjovi-Boco est appelé à aider le jeune ministre du gouvernement du président Patrice Talon à révolutionner le sport, notamment le sport roi au Bénin. Jean-Marc Adjovi-Boco « Jimmy », est né le 22 décembre 1963 à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Il est un footballeur professionnel béninois évoluant au poste de défenseur.

Qui est Jean-Marc Adjovi-Boco professionnellement ?

Il faut noter qu’après plusieurs saisons en deuxième division française, Jean-Marc Adjovi-Boco signe en 1991 au Racing Club de Lens, promu en D1, à 28 ans. Il dispute son premier match dans l’élite le 20 juillet 1991 pour la réception du FC Metz. Il est expulsé après seize minutes et son s’équipe s’incline (0-2). Pour autant il s’impose au sein de la défense lensoise, qui devient un solide club de première division. Il y évolue jusqu’en 1997, disputant 195 matchs de première division et 8 matchs de Coupe UEFA. Les points forts Jean-Marc Adjovi-Boco sont la puissance et la vitesse. Bien qu’évoluant comme arrière gauche, son pied fort est le droit. Il ne marque aucun but en compétition officielle durant toute sa carrière. Lors du dernier match de la saison 1995-1996 disputé au Havre, match supposément être son dernier sous le maillot lensois, ses coéquipiers le poussent à tirer un penalty afin qu’il puisse marquer son premier but en première division. Il s’élance et manque sa tentative. Il joue finalement au RC Lens une saison supplémentaire.

Diplômé et initiative

Jean-Marc Adjovi-Boco « Jimmy » est diplômé de SEKEMA Business School, promotion 1999. Avec d’autres footballeurs dont les ex-internationaux français Patrick Vieira et Bernard Lama, Jimmy Adjovi-Boco est à la tête du projet Diambars. Ils ont créé au Sénégal un Institut de formation aux métiers du football, à l’intention des jeunes âgés de 13 à 18 ans. Il s’agit d’offrir les meilleures chances aux jeunes sportifs africains, en utilisant le football comme un outil de développement social, économique et culturel tout en veillant à garantir à ces jeunes une insertion professionnelle sécurisée. Il comporte actuellement des filières de cursus classique, et également des classes d’alphabétisation, prolongées par une classe multimédia, où les plus grands sont initiés aux métiers de l’audiovisuel et d’internet. Une section féminine sera ouverte en 2010.  Mais ce projet dépasse aujourd’hui le cadre de l’institut créé à Saly au Sénégal. En effet, le pôle français organise des cours de multimédia au Stade de France pour les jeunes défavorisés des quartiers, le pôle norvégien s’implique notamment dans la Norway Cup et la transmission de valeurs positives liées au sport (avec l’ONG Mot).

Les équipes Diambars sont aujourd’hui présentes sur trois continents : en Afrique (Sénégal et Afrique du Sud), en Europe (France, Grande-Bretagne et Norvège) et sur le continent américain (Québec, Martinique). En 2013, Jean-Marc Adjovi-Boco cofonde la marque « Envie d’y voir » qui a pour ambition de développer un réseau de magasins d’optique à prix modéré en Côte d’Ivoire, avec l’objectif de 200 magasins en franchise d’ici 10 ans, sur l’ensemble du continent africain. En 2014, Jimmy se lance avec son frère Guy dans la création d’un réseau de garages solidaires afin de permettre au plus grand nombre de réparer sa voiture dans de bonnes conditions. En mai 2015, leur projet appelé « Centre Auto Repair » est en cours de financement sur une plateforme de crowdfunding. En septembre 2015, le projet est devenu réalité à Compiègne dans l’Oise. En août 2017, il rejoint le « Conseil Présidentiel pour l’Afrique » nouvellement créé par le chef de l’État français, Emmanuel Macron, afin de renouveler le partenariat entre la France et les pays africains.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.