Press "Enter" to skip to content

Kenya : Barack Obama, candidat à la présidentielle de 2021

Photo : L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, au Kenya


C’est officiel ! L’ex-président des États-Unis, Barack Obama a confirmé dans la matinée de ce dimanche 26 janvier, sa candidature à la campagne présidentielle en 2021 au Kenya. Annoncée comme rumeur,  l’intention de se présenter comme président du Kenya en 2021 vient d’être confirmée. Faut-il encore rappeler que le prédécesseur de Donal Trump, est le fils d’un économiste gouvernemental principal du Kenya, Barack Hussein Obama. L’homme politique américain, 44ème  président des États-Unis durant huit ans (2009- 2017) est depuis quelques jours en tournée en Afrique pour donner une série de conférences. Au cours de sa tournée dans son pays d’origine, pour l’étape de la ville portuaire kenyane de Mombasa, l’américano-kenyan a été accueilli par une foule acquise à sa cause et dans un bain d’enthousiasme totalement à son comble avec pour slogan, « Barack Obama ! » « Barack Obama ! ». L’ex-dirigeant américain a abordé ses désormais compatriotes avec la politique américaine à travers le Kenya. « Je suis un peu dégoûté de la politique américaine récemment en voyant le Kenya lutter. J’ai réalisé que je devais faire quelque chose pour aider ma patrie. », a lancé dans la foule Barack Obama. À en croire, l’ex-président américain, il a de solutions aux problèmes sociaux et économiques du Kenya. « J’ai pu résoudre la pire crise économique des États-Unis dans son histoire. Et le mettre sur la bonne voie jusqu’à ce qu’ils élisent une star de la téléréalité narcissique. Je peux certainement aider le Kenya. », soutient Barack Obama.

Parti National Démocratique du Kenya (NPD), formation politique de Barack Obama

À cet effet, le nouvel homme qui va bousculer l’animation de la vie politique kenyane dans les tout prochains mois a annoncé qu’il lançait son propre parti politique, le Parti National Démocratique du Kenya (NPD). Confirmant qu’il envisageait des « négociations avec les partis existants pour former une coalition ». Dans sa tournée ce samedi 25 janvier, Barack Obama a toujours rencontré le même degré d’enthousiasme à Nairobi, la capitale du Kenya. Il convient de relever que le Kenya est toujours confronté à l’instabilité sociale, les problèmes de pauvreté, la corruption du gouvernement et une crise de l’eau importante, même s’il a récemment connu quelques années de croissance économique. Il faut noter que malgré sa première place économique en Afrique orientale et centrale, 39,9% de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté, selon l’Oxford Poverty & Human Development Initiative. Mieux, le pays a, dans un passé récent, été confronté à plusieurs problèmes naturels, dont le plus marquant est la destruction des pans de plantations de maïs, de café, de légumes et de thé, par un énorme essaim de criquets. Toute chose qui constitue une vraie menace pour la sécurité alimentaire du pays. Pour la présidentielle de 2021, selon bons nombres d’experts, les chances de Barack Obama d’être élu sont extrêmement fortes. Plusieurs analystes voient le gouvernement actuel hésiter certainement à interdire la candidature l’ancien président américain. Pour ces derniers, la machine d’Uhuru Kenyatta peut bien tromper l’élection si elle se déroulait sous le contrôle international. Signalons que la prochaine élection présidentielle au Kenya aura lieu en octobre 2021 et les candidats ont jusqu’en avril 2021 pour confirmer leur candidature. Indiquons que la candidature de Barack Obama relance l’avantage de la double nationalité.

Be First to Comment

Laisser un commentaire