Press "Enter" to skip to content

Grammy Awards 2020 : Angélique Kidjo honore le Bénin avec son 4ème sacre

Photo : L’artiste béninoise, Angélique Kidjo, à Los Angeles, aux États-Unis, ce dimanche 26 janvier


La culture béninoise dans toutes ses dimensions culte et traditionnelle, vient d’être une fois encore honorée. L’icône de la musique béninoise, Angélique Kidjo, vient de hisser une fois de plus le drapeau tricolore dans le ciel des grandes figures musicales. C’était à l’occasion de la 62ème édition des Grammy Awards. Lors de la cérémonie des Grammy Awards édition 2020 qui s’est tenu ce dimanche 26 janvier au Staples Center de Los Angeles, aux États-Unis, l’étoile brillante béninoise a, pour la quatrième fois, remporté le Prix. Angélique Kidjo était nominée dans la catégorie « Best World Music Album » pour son album « Celia ». Ce chef-d’œuvre, dernier, sorti en 2019, est un hommage à la chanteuse cubaine Celia Cruz décédée en 2003. La diva béninoise y a un mix entre influences africaines et latines. Avec « Celia », Angélique Kidjo a revisité le répertoire de la « Queen of salsa » pour faire rencontrer univers afrobeat et salsa.

La fille de Ouidah, ville touristique du Bénin, à trois quart d’heure à l’Ouest de Cotonou, la capitale économique du pays, totalise, il faut le préciser, déjà trois récompenses aux Grammy. Angélique Kidjo a, à cet effet, gagné sa première statuette en 2008 pour l’album « Djin Djin » dans la catégorie Musiques du monde. La dernière a été décrochée en 2015 avec l’album « Sings ». il convient de noter que la béninoise a remporté le prix devant d’autres artistes du monde, dont le nigérian Burna Boy pour son album « African Giant », Altin Gün (Gece, Pays-Bas), Bokanté et Metropole Orkest, menés par Jules Buckley (What Heat, États-Unis) et Nathalie Joachim avec le Quatuor Spektral (Fanm D’ayiti, Haïti/États-Unis). C’est la preuve que le respect de la culture de son pays, notamment vestimentaire, est une chance pour certains artistes qui ont cette considération pour leur identité culturelle. Inutile de rappeler que la musique de la diva béninoise, Angélique Kidjo, est un puits de la modernisation et de la tradition dans une simplicité vestimentaire sans précédent.

Be First to Comment

Laisser un commentaire