Press "Enter" to skip to content

Ouèssè : Une femme a été tuée, charcutée par son mari

Ce samedi 22 février, dans le département des Collines, un crime crapuleux a été commis au sein d’un foyer. À Ouèssè, un mari a ôté la vie à sa femme suite à un malentendu autour du miel qui aurait été bu par l’homme. En effet, le miel en question était destiné à la combinaison d’une tisane pour soulager leur enfant de 2 ans d’un mal, le dimanche 23 février. Le père étant un toxicomane du premier rang, a préféré ajouter le miel à sa consommation de stupéfiants du samedi. La maman, ayant constaté cela, n’a pas apprécié l’acte de son mari. Bonjour alors la dispute ! Il faut dire que pour éviter que la dispute laisse place à une violence conjugale, la femme a jugé bon de s’ôter du visage de son mari. Mais ce serait sans compter sur le sentiment de ce dernier qui, pour l’exprimer, a saisi une machette (coupe-coupe).

Me Marie-Élise Gbèdo interpellée

Sur ses premiers pas de sortir de la chambre, la femme reçoit à bout portant un coup de machette entre la tempe droite et le cou. Le coup étant violent, la victime ne pouvait plus se tenir débout, elle s’écroule et la mort s’en est suivi. En dehors de la seule raison, source de dispute, d’autres motivations de ce crime crapuleux restent jusqu’à ce dimanche 23 février où cet article est publié, inconnues. Tout ce qu’il faut retenir est que l’assassin est déjà dans les mailles de la justice. Il convient de souligner qu’au regard de la gravité de l’infraction et au nom de la lutte contre les violences faites aux femmes, le mari criminel va devoir s’apprêter à l’interrogatoire de Me Marie-Élise Gbèdo, ancienne garde des Sceaux et ministre béninoise de la Justice. Mais avant sa présentation au procureur de la République, l’assassin est gardé à vue au commissariat de Gbanlin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire