Press "Enter" to skip to content

MCA-Bénin 2 : Gabriel Dégbègni sensibilise et forme les journalistes sur le décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 avant le 30 juin

Photo : Les journalistes à l’atelier organisé par MCA-Bénin 2, à Cotonou, ce jeudi 12 mars


« L’énergie électrique doit devenir le sang qui coule dans les veines des béninois ». C’est la grande vision du chef de l’État béninois, Patrice Talon, dans toute son intime conviction. C’est une vision que partagent et accompagnent les États-Unis d’Amérique à travers le deuxième Programme du Bénin pour le Millennium Challenge Account (MCA-Bénin 2). Pour aider le chef du gouvernement du Bénin à atteindre cet objectif, le MCA-Bénin 2 a consacré tout son apport, son soutien et son assistance en énergie électrique pour une bonne amélioration de l’accès à l’électricité à tous les béninois. Dans la recherche des moyens pour résoudre son équation énergétique, l’Exécutif béninois a adopté un décret. Il s’agit du Décret N°2018-563 du 19 décembre 2018 portant fixation des exigences minimales de performance énergétique et le système d’étiquetage énergétique pour les lampes, les réfrigérateurs et les climatiseurs au Bénin. En cause, selon les autorités de Porto-Novo, l’efficacité énergétique est le moyen le moins coûteux et le plus aisé de rendre disponible l’énergie électrique. C’est le but même de l’adoption de ce Décret. Mais le gouvernement du président Patrice Talon ne pourra pas tout seul réussir cette mission républicaine. Il faut inévitablement l’implication de tous les pouvoirs dont le quatrième pouvoir que constitue la Presse. C’est ce qu’ont compris le MCA-Bénin 2 et son Coordonnateur National, Gabriel Dégbègni, qui voit dans cette implication, le professionnalisme. S’il est encore nécessaire de noter que dans le cadre des activités d’efficacité énergétique, MCA-Bénin 2 apporte un appui technique aux structures gouvernementales et privées pour mettre effectivement en vigueur, ledit Décret. À cet effet, conjointement avec l’Agence Béninoise d’Électrification Rurale et du Maîtrise d’Énergie (ABERME) que dirige Jean-Francis Tchèkpo, la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE), placée sous la responsabilité de Jacques Paradis, et l’Agence nationale de la Normalisation, de Métrologie et du contrôle de la qualité (ANM) dont est en charge Osseni Loukouman, le MCA-Bénin 2 a organisé, ce jeudi 12 mars, un atelier au profit des professionnels des médias au Bénin. Cet atelier portait sur la campagne de sensibilisation et de formation à l’intention des journalistes et patrons des organes de presse (publics comme privés) qui travaillent avec acharnement pour accompagner véritablement le gouvernement du Bénin et le MCA-Bénin 2 dans leur coopération énergétique. « La rencontre d’aujourd’hui vise essentiellement à vous informer des mesures prises par le Gouvernement en matière d’efficacité énergétique afin de susciter votre adhésion et contribution à la sensibilisation des acteurs économiques et à la promotion des appareils électriques efficaces, c’est-à-dire économes en énergie sur le plan national. », a souligné le Coordonnateur National du MCA-Bénin 2, Gabriel Dégbègni. Au rang de ces rédactions, il faut noter la rédaction differenceinfobenin.com de votre Groupe de presse DIFFERENCE, représentée par son Promoteur Directeur Général, Bienvenu Djissa. L’atelier s’est déroulé ce matin dans la salle de conférence du MCA-Bénin 2, à Cotonou, et vise deux (02) grands objectifs :

  1. amener les participants à s’approprier la notion d’efficacité énergétique ; et
  2. faire comprendre la réglementation sur l’étiquetage énergétique afin d’accélérer la progression du marché des lampes, réfrigérateurs et climatiseurs économes en énergie, écologiquement durables, et accessibles en matière de coûts aux ménages, institutions et commerces.

Deux communications ont meublé l’atelier. La première communication : L’efficacité énergétique, présentée successivement par le Chef Cellule Environnementale de l’ABERME, Donald Dedo, et le Chef Département Réduction des Pertes / Point Focal Efficacité Énergétique à la SBEE, Michel Dègbo ; et la deuxième communication : Les Normes et l’étiquetage énergétique, présentée à tour de rôle par le Chef du Service des Energies Traditionnelles / Direction Générale des Ressources Énergétiques (DGRE), Juste Damada, et le Chargé de la Communication de l’ANM, Abdel-Madjid Adélakoun ; toutes présentations, notamment renchéri par le Spécialiste Efficacité Énergétique au MCA-Bénin 2, Euloge Migniha. Il faut indiquer que d’après les deux communications, les actions opérationnelles de cet atelier portent essentiellement sur l’élaboration d’une stratégie et d’un plan de communication sur l’efficacité énergétique pour sensibiliser les populations et les administrations à utiliser désormais de façon rationnelle l’énergie électrique en adoptant des comportements et les appareils économes afin de réaliser des économies d’énergie et d’argent. « La démarche du Gouvernement d’exiger des seuils minima de performance énergétique pour certains appareils électriques commercialisés dans notre pays vise à améliorer l’efficacité énergétique, et ainsi maîtriser la demande de puissance électrique et la facture énergétique nationale. », a expliqué le N°1 du MCA-Bénin 2, Gabriel Dégbègni. De façon pratique, il est à retenir qu’il a été demandé aux fabricants, importateurs, distributeurs, et commerçants de se conformer aux dispositions dudit décret en matière de performance énergétique d’ici le 30 juin 2020. Le but de cette initiative, il faut le préciser, est de généraliser l’étiquetage énergétique des lampes, climatiseurs et réfrigérateurs pour orienter les consommateurs vers des équipements électroménagers économes en énergie et d’assainir progressivement le marché des appareils électriques. Ajoutons qu’en cause, l’utilisation des produits respectant l’efficacité énergétique constitue sans doute, une solution efficace qui permet une meilleure distribution de l’énergie électrique à un coût plus raisonnable tout en assurant une meilleure préservation de l’environnement. Au regard de la participation de cet atelier d’information et de sensibilisation au succès de l’opérationnalisation des normes et de l’étiquetage énergétique, une volonté du ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Housou, portée par le président Patrice Talon, le Coordonnateur National du MCA-Bénin 2 attend quelque chose des professionnels des médias. « (…) Je voudrais compter sur la participation active de chacun de vous ici présents pour le succès de cet atelier et la suite du processus. », a émis Gabriel Dégbègni, en présence du Représentant Résident du Millénium Challenge Corporation (MCC), Christopher Broughton. Il convient de relever que les échanges d’éclaircissement appuyé par la Directrice de la Communication et des Relations Publiques, Karine Gbaguidi Kérékou, entre les communicateurs et les hommes de la presse ont mis fin à cette première et importante initiative du MCA-Bénin 2 qui vivement doit être pérenne.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.