Coronavirus : Aurelien Miatsonama alias « Aurlus Mabélé », le roi du soukous est mort ce jeudi

Photo : Feu Aurelien Miatsonama alias « Aurlus Mabélé »


L’Afrique, le Congo en particulier pleure la mort de l’une des plus grandes stars de la musique africaine des années 1990. Aurelien Miatsonama alias « Aurlus Mabélé », n’est plus de ce monde. Le roi du soukous a cassé la pipe ce jour. L’artiste Aurlus Mabélé est mort ce jeudi 19 mars, à Paris, la capitale française. La vedette qui a fait danser tout âge durant la période de l’ère démocratique au Bénin, était âgé de 67 ans. Sa mort est liée à l’épidémie mondiale du coronavirus. Le Covid-19 a emporté l’artiste et membre fondateur du groupe « Les Ndiimbola Lokole », un groupe formé en 1974. De ce groupe, Aurelien Miatsonama alias « Aurlus Mabélé », va créer le groupe « Loketo » 12 ans plus tard.

 C’était en compagnie de Mav Cacharel et Diblo Dibala, avec qui l’artiste congolais va hisser le groupe au rand des groupes les plus mythiques du continent au début de l’année 1990. Plus d’une vingtaine d’années, soit 25 ans de carrière, le roi du soukous aura vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde. Aurlus Mabélé aura réussi à faire voyager le soukous partout dans le monde entier. Son décès ce jeudi matin, pour avoir contracté le Covid-19, est une lourde perte pour les générations montantes, notamment pour celles à venir. Il faut noter que sa mort a été annoncée par sa fille, franco-congolaise, Liza Monet. Signalons que cette dernière est aussi une artiste auteure, compositrice et interprète. Paix à son âme ! Un artiste ne meurt jamais !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information