Press "Enter" to skip to content

CONEB : Albin Feliho à l’écoute des créateurs de mode du Bénin et adresse 3 points aux entreprises sur le Coronavirus

Photo : Le président de la CONEB, Albin Feliho (2ème position de la gauche), en famille avec Lolo Andoche et sa délégation, à Cotonou, ce mercredi 18 mars


La Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB), a enregistré une importante rencontre à son siège. C’est ce mercredi 18 mars, à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Il s’agit d’une séance de travail qui a eu lieu entre une délégation du bureau de l’Association des Créateurs de Mode du Bénin et son instance. Cette délégation a été conduite par son président, Lolo Andoche et reçue en audience par le président de la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB), Albin Feliho. Il faut noter qu’avant d’aborder le point principal objet de l’audience, l’actualité oblige. À cet effet, les défis sanitaires, économiques, sociaux et l’angoisse causés par le Coronavirus auxquels fait face le Bénin, ont retenu l’attention des deux parties. Le président de la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB) ne dira pas le contraire. « Outre les Civilités d’usage et l’appréciation de la crise sanitaire qui secoue nos sociétés et nos économies, les deux parties se sont projetées sur l’après-crise. », a d’abord fait savoir Albin Feliho. Il est important de souligner que l’audience s’est articulée autour d’un ambitieux projet dans le secteur de la mode dont les pays comme l’Italie et les États-Unis seront inévitablement concernés. D’où la nécessité d’apprécier la crise sanitaire qui dicte sa loi dans le monde sans épargner aucun pays y compris le Bénin. « Les deux parties ont décidé de bénéficier du réseau relationnel de la CONEB pour transférer dans notre pays les équipements, le savoir faire et l’expertise des italiens dans la filière de la mode pour produire des vêtements à destination de la sous-région mais aussi vers les États-Unis d’Amérique pour jouir de l’accord de préférence avec les États-Unis grâce à L’AGOA. », a expliqué le N°1 des employeurs du Bénin. Indiquons que dans la foulée de cette audience, Lolo Andoche et sa délégation ont eu droit à une recommandation en trois (03) gros points du message de soutien et de sensibilisation de la CONEB sur les décisions prises par le gouvernement du président Patrice Talon pour contrer la propagation du Covid-19.

La CONEB marque sa disponibilité à accompagner le gouvernement du Bénin

Avant d’évoquer les trois points principaux, la CONEB invite les entreprises béninoises à rendre accessibles les informations aux autorités sanitaires pour une bonne appréciation des impacts. « La CONEB invite les entreprises à fournir en temps réel aux autorités compétentes les informations permettant d’apprécier l’impact de cette crise sur leurs activités en vue de la définition des mesures urgentes d’atténuation. », lit-on dans le communiqué signé d’Albin Feliho. Par ailleurs, la CONEB :

  1. Attire l’attention des entreprises sur la nécessité de prendre des mesures idoines internes pour garantir la santé du personnel et sensibiliser ce dernier au respect strict des règles d’hygiène éditées par les autorités sanitaires nationales ;
  2. Marque sa disponibilité à accompagner le gouvernement et de concert avec les autres organisations du secteur privé à la mise en place de solutions durables appropriées pour limiter l’impact de cette crise sur l’économie nationale ;
  3. En appel à la détermination, au sens de responsabilité et surtout à la sérénité de tous pour une bonne gestion de cette crise.

Il convient de relever que l’instance des employeurs que dirige Albin Feliho avec compétence et méthodologie, n’est pas allée par quatre chemins pour renouveler son soutien aux entreprises des secteurs directement impactés par la crise sanitaire. « Notamment ceux de la Logistique, du transport aérien, du Tourisme et de l’Hôtellerie-Restauration. », a mentionné le communiqué de la maison des employeurs béninois. « La CONEB réaffirme toute sa solidarité à la Nation béninoise. », a exprimé Albin Feliho en dernière phrase avant d’apposer sa signature.

Be First to Comment

Laisser un commentaire