Mort de Manu Dibango : Ali Bongo Ondimba, Macky Sall et Roch Marc Christian Kaboré, rendent hommage à l’artiste

Photo : L’artiste saxophoniste camerounais, Emmanuel N’djoké Dibango alias « Manu Dibango »


Âgé de 86 ans, l’artiste saxophoniste camerounais s’est éteint, ce mardi 24 mars, des suites du coronavirus. Le décès d’Emmanuel N’djoké Dibango alias « Manu Dibango » est survenu dans la capitale française, Paris. Dès l’annonce du départ pour le royaume du père Céleste, toute l’Afrique et le monde entier pleurent un artiste qui a marqué plusieurs générations de ce vivant. À cet effet, des hommages pleuvent de partout, notamment dans le rang des chefs d’État africains. D’un hommage à un autre, il faut constater que les mots manquent à ces dirigeants africains d’exprimer leurs regrets suite à la disparition de la légende de la musique africaine et mondiale. Chacun y va quand même de ses expressions. De l’Afrique Centrale en Afrique Occidentale, passant du Gabon, au Sénégal avec une pause musicale au Burkina-Faso, la mort de Manu Dibango a fait parler ceux qui ont connu ses marques musicales dans une génération dont ils sont témoins. Pour le président gabonais, l’œuvre de l’artiste restera éternelle. « Ce jour, un immense artiste s’en est allé. Manu Dibango était un saxophoniste de génie qui lègue, à l’Afrique et au monde, une œuvre immense, mais également un être exceptionnel, plein de jovialité et d’humanité. Repose en paix « Papa Manu ». Ta musique restera éternelle. », a exprimé Ali Bongo Ondimba.

Une lourde perte pour le continent

Son homologue sénégalais, la longue carrière du roi de Soul Makossa est un exemple d’audace créatrice, d’innovations et de constance. « Je salue la mémoire du grand musicien africain, le célèbre saxophoniste Manu Dibango. Sa longue carrière est un exemple d’audace créatrice, d’innovations et de constance. Mes condoléances émues à sa famille et à toute la communauté artistique africaine. », a fait savoir Macky Sall. Au pays des Hommes intègres, le premier burkinabè voit dans la mort d’Emmanuel N’djoké Dibango, une lourde perte pour le continent. « Avec la disparition de Manu Dibango, l’Afrique perd une légende musicale inspirante et inoxydable. Je salue la mémoire de cet orfèvre hors-pair du saxophone qui laisse au monde une œuvre inégalée. Je pense à sa famille et ses proches. », a reconnu Roch Marc Christian Kaboré. Notons que les hommages continuent de pleuvoir à l’égard de l’illustre disparu, l’artiste saxophoniste camerounais, Emmanuel N’djoké Dibango alias « Manu Dibango », surtout dans le rang des artistes africains comme internationaux.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information