Press "Enter" to skip to content

Cotonou : Patrice Talon en libre circulation au volant de sa voiture

Photo : Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, à Cotonou, ce lundi 13 avril


Sous d’autres cieux, la rareté de voir un chef d’État au volant de sa voiture en pleine circulation est 100%. À Porto-Novo, plutôt qu’un mythe, c’est une vie simple le président béninois en fait. Ce week-end long à cause de la célébration de la résurrection de Jésus-Christ, la Pâques, a permis une fois de plus d’enregistrer cet acte exemplaire du chef de l’État au Bénin. En effet, Patrice Talon s’est offert cette liberté pour la première fois quelques mois après son entrée à la Marina, soit en août 2016, où il avait été vu au volant d’une voiture grise au stade Général Mathieu Kérékou toujours à Cotonou. Ce lundi 13 avril, jour déclaré férié, Patrice Talon a été aperçu au volant d’une voiture, Mercedes GL, couleur noire immatriculé BS 0300 RB, à Cotonou, la capitale économique du pays. Très apprécié par ses compatriotes, ceci pour sa bravoure et sa bonne gouvernance à la tête du pays depuis le 6 avril 2016, les béninois l’ont exprimé à cette occasion. Sur une vidéo amateur de la circonstance, on y voit le chef du gouvernement béninois dans la peau du citoyen lambda habillé en tenue locale blanche. En pleine circulation sans protocole, Patrice Talon répond à la joie et à la surprise de ses concitoyens par un geste de main (vidéo) avec sa main droite tandis que sa main gauche tient le volant.

Si pour certains, ce sont les gestes de  « j’aime ou de super » avec le pouce de main, d’autres béninois dans la circulation préfèrent leur vive voix. À la vue de leur dirigeant au volant en pleine circulation dans la ville côtière béninoise, les usagers scandent «10 ans ! 10 ans ! », demandant visiblement à Patrice Talon de briguer un second mandat. Mais l’actuel homme fort du Bénin va devoir aviser, car, il est à indiquer que lors de sa prestation de serment au stade Charles de Gaulle à Porto-Novo, Patrice Talon avait promis fait un mandat unique de 5 ans. A-t-il ajouté, soulignons-le, que ledit mandat sera marqué par de profondes et courageuses réformes afin de plonger le pays dans la Rupture de certaines pratiques de gouvernance et notamment permettre au Bénin d’amorcer un Nouveau Départ de son développement durable. Il faut rappeler que le premier mandat en cours du président béninois prend fin en mai 2021. Il urge de relever que devant l’évidence et surtout le progrès enregistré qu’affiche les réformes en seulement 4 ans, Patrice Talon n’aura pas d’autre choix que de répondre à l’appel de son peuple. Inutile de préciser que la mise en concrétisation des réformes pour un véritable Bénin Révélé ne peut se faire en 13 mois. Wait and see !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.