Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : La France et l’ONU réagissent à l’annonce de Donald Trump de suspendre la contribution américaine à l’OMS

Ce mardi 14 avril, le président américain Donald Trump, a annoncé la suspension de la contribution de son pays à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de sa « mauvaise gestion » de l’épidémie liée au Coronavirus. Il a conditionné la reprise des versements aux résultats d’une étude « très approfondie » qui pourrait durer de 60 à 90 jours. Inutile de noter que cette annonce pourrait porter un rude coup aux finances de l’OMS, dont les États-Unis sont le premier contributeur. Plusieurs voix se sont levées face à cette décision du locataire de la Maison Blanche. Du côté de Paris, la porte-parole du gouvernement français, Sibeth Ndiaye, a de pour sa part dit « regretter » la décision de Donald Trump, en indiquant que Paris espérait « un retour à la normale » pour que l’OMS puisse poursuivre son travail. À Génève aussi, au siège de l’Organisation, pas question de perdre de temps. « Il n’y a pas de temps à perdre. », a réagi ce mercredi 15 avril, le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus sur son compte Twitter. « (Notre) seule préoccupation est d’aider tous les peuples à sauver des vies et à mettre fin à la pandémie de Covid-19. », a-t-il indiqué, sans toutefois mentionner explicitement la décision du président américain Donald Trump.

Réaction ? Il y en a bien sûr au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à Washington. Réagissant à l’annonce de Donald Trump, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a d’ailleurs souligné que ce n’était « pas le moment de réduire le financement des opérations de l’OMS ou de toute autre institution humanitaire combattant le virus ». Pour ce qui le concerne, c’est remporter le combat face à Coronavirus qui doit préoccuper. « Ma conviction est que l’OMS doit être soutenue, car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19. », a ajouté Antonio Guterres, en réaffirmant qu’il serait toujours temps d’étudier par la suite « comment ont réagi tous ceux qui ont été impliqués dans la crise ». En matière de donations des pays à l’OMS, précisons qu’il existe deux types de donations :

  1. les contributions fixées ; et
  2. les contributions volontaires.

Pour le premier point, à savoir les contributions fixées, elles constituent la majeure partie du budget de l’institution sanitaire. « Elles sont versées par les pays qui veulent être membres de l’Organisation et sont calculées en fonction de la fortune et de la population du pays. », précise l’OMS sur son site. À noter que les États-Unis font partie des plus gros contributeurs, juste avant la Chine, le berceau du Covid-19.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.