Press "Enter" to skip to content

Plateau – Coronavirus : Le cordon sanitaire violé avec la complicité de la Police Républicaine

On ne le dira jamais assez combien les efforts du gouvernement du président Patrice Talon sont à louer dans la lutte contre la propagation du meurtrier virus Covid-19 au Bénin. Mais tout semble être mis à mal par certains citoyens y compris les agents de la sécurité publique. Si non, comment comprendre que dans certains départements du Bénin, les mesures gouvernementales pour stopper la progression mortelle de l’épidémie liée au Covid-19 ne soient pas respectées à la lettre. Par exemple, dans le département du Plateau, au Sud-est du pays, il se passe des choses qui demandent explication. En effet, à Ifangni et à Sakété, des citoyens se donnent le vilain plaisir de violer le cordon sanitaire, une mesure de sécurité en vigueur dans le pays depuis le 30 mars dernier. Chose surprenante, cette violation est possible grâce à la complicité des agents de la sécurité publique, moyennant quelques francs CFA. Ce sont les usagers de ces deux communes frontalières du département du Plateau, qui l’ont dénoncé ce jeudi 23 avril.

Corruption « covidée » à décourager

Les conducteurs de taxi moto affirment avoir été rançonnés par des agents de la Police Républicaine après leur avoir glissé de l’argent pour obtenir le passage entre les deux communes frontalières à celles à l’intérieur du cordon sanitaire. Il faut noter qu’Ifangni fait frontière avec Avrankou et Sakété avec Akpro-Missérété. Les usagers motocycles disent payer entre 500 FCFA et 1000 FCFA. Selon ces derniers, les hommes en uniforme sont directs. « Si vous ne donnez pas l’argent, on saisit vos motos. », a déclaré une victime de cette corruption Covidée des éléments du Directeur Général de la Police Républicaine, Soumaïla Allabi Yaya. Si ce dernier ne rencarde pas ses éléments, le ministre béninois de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Sacca Lafia, doit pouvoir rappeler la dangerosité et l’impact de cette corruption sur les efforts que fournisse le gouvernement du Bénin dans la recherche du bien-être de la population en moment de la crise sanitaire causée par l’ennemi invisible appelé Coronavirus. Rappelons que les deux communes Ifangni et Sakété ne font pas partie du cordon sanitaire qui comprend 15 communes : Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori-Bossito, Kpomassè, Toffo, Zè, Sô-Ava, Aguégués, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété, Adjara, et une partie de la commune d’Avrankou, à savoir l’arrondissement d’Atchoukpa.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.