Press "Enter" to skip to content

Déconfinement : Salimane Karimou constate le retour en classe des écoliers, au Bénin, à partir de l’Ouémé

Photo : Le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou, ce lundi 11 mai, à Porto-Novo


C’est un bon écolier, et il le restera, du gouvernement du président Patrice Talon. Qu’on le veuille ou non, Salimane Karimou reste loyal au chef de l’État béninois à qui, il exécute les ordres. Ce lundi 11 mai en témoigne encore bien. En effet, c’est ce jour que le gouvernement béninois a décidé d’amorcer le déconfinement avec la lavée de quelques mesures de riposte contre la propagation du Coronavirus dans le pays. Au nombre de ses mesures, la réouverture partielle des écoles. C’est chose faite officiellement. Dans le sous-secteur Enseignements Maternel et Primaire, les écoliers du Cours Moyen deuxième année (CM2) sont effectivement de retour en classe. C’est le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire qui a procédé à la reprise effective des classes ce premier jour du déconfinement au Bénin. Très conscient que le virus est toujours présent, le digne fils de Sakété, dans le département du Plateau, au Sud-est du pays, n’a pas voulu prendre le risque en faisant un long voyage. À 500 mètres de son Cabinet, juste derrière le Tribunal de Première Instance (TPI) de Porto-Novo, la capitale du Bénin, Salimane Karimou s’est rendu à l’Ecole Urbaine Centre (EUC) de Porto-Novo. Toujours accompagné d’une forte délégation ministérielle, surtout d’instituteurs chevronnés, le N°1 du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) était soutenu par les autorités départementales avec à leur tête le Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire de l’Ouémé (DDEMP-O), Alain Firmin Houssou Yémanlin. Ce dernier est un digne fils de la deuxième grande vallée au monde, la Vallée de l’Ouémé. Le DDEMP-O, est donc un wémènu.

 Satisfaction totale du respect des recommandations

Sans aller contre les recommandations établies et surtout exprimer son engagement à les faire respecter scrupuleusement dans le cadre la lutte contre le Coronavirus dans son pays, le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire a montré l’exemple à sa descente du véhicule ce matin. Salimane Karimou a respecté la première étape des dispositions en allant avec sourire aux lèvres laver ses mains avec de l’eau et du savon suivi des membres de sa délégation. C’est après cela qu’il a fait son entrée dans une salle de classe de CM2 pour aller au contact des écoliers candidats au Certificat d’Étude Primaire (CEP) session de juillet 2020. Son premier constat est le travail très satisfaisant des directeurs de l’Ecole Urbaine Centre (EUC) de Porto-Novo. En effet, l’autorité ministérielle a noté que tous les enfants ont bien respecté l’étape du lavage des mains. Le premier écolier béninois a aussi constaté visiblement que ses prédécesseurs sur le banc de l’école ont bien porté leur masque qu’ils ont reçu gratuitement. Dans les groupes de travail, Salimane Karimou a, ensuite, noté le respect rigoureux de la distanciation sociale d’un mètre au niveau de tous les groupes. Au regard de tout ceci, il ne peut qu’aller à ce qu’il s’est fait mieux et bien. Salimane Karimou, à la fois dans la peau d’instituteur et à la fois du père et de pépé, a prodigué de sages conseils aux écoliers, enfants et petit-fils. « Félicitations à vous tous d’avoir été très bien portants pour la reprise des classes. », leur a d’abord lancé le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire. « Tous les jours, il est nécessaire que vous passez par le dispositif installé devant votre classe pour laver vos mains. Après la récréation, il faut le faire aussi. », a-t-il rappelé aux écoliers. « La deuxième étape est la protection. Il faut toujours porter vos masques et respecter enfin la distance d’un mètre entre vous. », ajoute-t-il. Mais il ne saurait prendre congé de ces écoliers sans les rassurer. Les rassurer des efforts du gouvernement du président Patrice Talon pour le protéger d’avantage. C’est bien ça que les parents attendent d’ailleurs « Soyez rassurés. Le gouvernement a pris toutes les dispositions pour vous accompagner et rien ne vous arrivera. », a déclaré Salimane Karimou. Il convient de rappeler qu’au total, 105 écoliers du CM2 sont inscrits à l’Ecole Urbaine Centre (EUC) de Porto-Novo. Évidemment, leur premier cours de la reprise des classes est bien la sensibilisation sur l’application des mesures barrières pour se protéger et protéger les autres avec à l’appui des guides réalisés par les autorités sanitaires du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire