Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire : Alassane Dramane Ouattara fait son rétropédalage dans la course à la présidentielle d’octobre prochain ?

Photo : Le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara (G), et son Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly (D), le 12 mars


Pourquoi pas ?! Coup de foudre dans la maison du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). C’est une vraie poisse, pour les membres de cette formation politique ivoirienne, l’état sanitaire du valable candidat et sprinter au dossard RHDP à la course présidentielle d’octobre prochain en Côte d’Ivoire. S’il y en a un membre qui n’en veut pas à cette maudite maladie qui a attaqué le Houphouétiste Amadou Gon Coulibaly, c’est qu’il est une traite. L’hors-jeu qu’a placé cette maladie la candidature du Premier ministre ivoirien, est un coup de massue pour les cadres et leaders de ce parti politique de Côte d’Ivoire. Tout le RHDP, faut-il le souligner, au lendemain de l’annonce de la candidature du chef du gouvernement ivoirien à la présidence de la République, comme un seul homme, avaient déjà pris d’assaut les villes, villages et hameaux pour propager la candidature d’Amadou Gon Coulibaly, alias « AGC » pour les militants et sympathisants. Mais, bien évidemment, sans compter sur une maladie de dernière minute. Il y a « gbangban » comme on le dit là-bas à Abidjan. En cause, la situation qu’a causée cette maladie donne de l’insomnie au chef de l’État ivoirien en fin de mandat. Alassane Dramane Ouattara, « ADO » pour les intimes, serait actuellement au bloc opératoire politique, car il serait vraiment atteint par l’out imprévisible du candidat de son parti, hospitalisé à Paris, la capitale française.

« En malheur, quelque chose est bon »

Un out qui vient bouleverser visiblement tous les calculs politiques à quelques mois de la tenue du scrutin présidentiel. Comme le dit le proverbe : en malheur, quelque chose est bon. Le parti au pouvoir doit voir la situation d’un bon œil et la transformer en une occasion en or pour avoir raison du président ivoirien sortant afin de le plébisciter à la candidature du RHDP pour la présidentielle d’octobre prochain. Inutile de le rappeler aux Houphouétistes qu’à l’annonce d’Alassane Dramane Ouattara, à Yamoussoukro, du retrait de sa candidature à sa propre succession, ils étaient tous à chaude de larme exprimant à l’unanimité leur désir de toujours rester aux côtés durant un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire. N’est-ce pas le moment pour faire exaucer le vœu du parti unifié ? Wait and see ! Mais en attendant, il faut trouver une acoustique aux sons de discordance qui se font entendre au lendemain de la désignation d’AGC, source du départ d’un autre cadre du RHDP, en la personne d’Amon Tanoh, un très proche du président sortant Allassane Dramane Ouattara. Il est à relever que la présence d’ADO au sein du RHDP, donne au parti tout son sens du parti unifié. C’est également un havre de paix qui calme toutes les velléités d’opposition. Vu que la Côte d’Ivoire est championne en surprises, attendons de voir, car quand le soleil ne s’est pas encore couché, il ne fait jamais nuit.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.