Press "Enter" to skip to content

Nombre de lieux de culte : Faux ! Le gouvernement n’a décidé aucune limitation dès le 2 juin prochain, mais recommande

Le dimanche 7 juin, prochain, les fidèles religieux vont célébrer pour la première fois les cultes depuis la mise en vigueur de la mesure gouvernementale de fermer les lieux de culte dans le cadre de la riposte contre la propagation de la pandémie du Coronavirus au Bénin. En effet, sauf changement de dernières minutes, cette mesure sera levée le mardi 2 juin prochain. C’est ainsi en a décidé les autorités de Porto-Novo. Au lendemain de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement du Bénin, tenue la semaine écoulée, les adeptes des réseaux sociaux et autres organes de presse spécialistes des « fake news », ont pris d’assaut l’esprit du peuple laïc. À en croire ces fake news médias, le gouvernement du président Patrice Talon a pris en Conseil des Ministres du mercredi 27 mai, la décision de limiter le nombre de lieux de culte dans la République du Bénin. Eh bien, c’est faux ! Ce week-end, l’Exécutif béninois a réagi via le même canal social. « Contrairement à la rumeur véhiculée sur les réseaux sociaux, le gouvernement informe qu’aucune limitation du nombre de lieux de culte dans notre pays n’a été décidée ni même envisagée. », a publié sur sa page Twitter, le gouvernement du Bénin.

Comme on peut y lire, le gouvernement de la Rupture rassure. « Il rassure les citoyens qu’ils peuvent continuer à vivre librement leur foi. », a-t-il ajouté sur l’image posté, qualifié de communiqué. Mais il urge de noter que même si Porto-Novo n’a pas envisagé limiter le nombre de lieux de culte, eh bien, il a rigoureusement fait des recommandations à l’égard des responsables religieux au Bénin. D’après le compte rendu du même Conseil des Ministres, « les responsables religieux doivent, cependant, veiller à y faire observer le port de masque et le respect de la distance de sécurité sanitaire d’un mètre minimum entre personnes. ».

Il n’y a pas que les lieux de culte qui sont autorisés à recevoir du monde avec exigences

Les béninois ayant un sens d’humanité, de partage et d’amour sans modération, le gouvernement appelle les responsables religieux à suspendre une pratique, pour certains, pendant les célébrations. « Ils devront également prescrire la suspension du geste liturgique de paix ou des accolades pendant les célébrations », a prévenu le Conseil des Ministres. Autres recommandations à l’endroit des églises, mosquées et lieux de culte, il a fait un important rappelle aux responsables. « Lesdits responsables veilleront à observer des marges raisonnables de temps entre les célébrations puis à désinfecter régulièrement les lieux de culte, les églises et les paroisses. », a insisté le Conseil des Ministres. Il faut dire que ce même mercredi, le gouvernement a annoncé l’ouverture prochaine d’autres lieux de regroupement. En cause, pendant que certains lieux recevront les fidèles, d’autres recevront les clients. Il s’agit notamment des bars, toujours pour compter du mardi 2 juin prochain. Et à ce niveau, le gouvernement est très exigeant. Voici ce que dit le Conseil des Ministres à ce propos :

« Quant aux promoteurs et responsables de bars, ils sont tenus de faire respecter, en leur sein, les mesures de prévention édictées à savoir :

  • mise en place de dispositif de lavage ou d’aseptisation des mains ;
  • observance de la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre usagers. De même, les véhicules de transport en commun de personnes sont autorisés à circuler à nouveau, à charge pour les conducteurs de faire respecter, à leur bord, le port de masque ainsi que l’espacement conséquent des passagers. »

À noter qu’à la date du 26 mai, le Bénin enregistre un total de 210 cas de contaminations, 73 personnes sous traitements, 134 personnes guéries et 03 décès.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.