Press "Enter" to skip to content

Borgou : Dans la dispute d’une femme, un homme coupe la main gauche de son rival à Kalalé

En cette période difficile que traverse tout le monde entier avec la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus, le souci semble ne pas être le même pour certains béninois. En effet, dans le département du Borgou, au Nord du Bénin, le souci de deux hommes, tous trentenaire, est de disputer une femme. Dans une bagarre sanglante survenue dans la commune de Kalalé, le sieur nommé Allou G., âgé à peine 30 ans environ, a coupé la main à son rival, le nommé Matchou, lui aussi de même tranche d’âge. C’était, mardi 30 juin dernier, plus précisément à Gnel-Gnonllè, un village de l’arrondissement de Bouca. Pour le premier, amputé la main gauche de son rival, lui permettrait de remporter la bagarre pour la femme qu’ils disputent tous les deux. Et pour réussir le coup, il a eu recours aux services d’une machette. À en croire les témoins oculaires des lieux du drame, la femme, trophée de la bagarre, avait été mariée à Allou, avec qui elle a eu des enfants. Mais les vicissitudes d’une vie conjugale n’ont pas permis à leur mariage de vivre longtemps. Bonjour la séparation. Trois bons mois seront passés au cours desquels les tentatives ont été multipliées.

Les tentatives d’Allou pour faire revenir son ex-épouse à la maison, sont vaines. Désormais libre et décidé à refaire sa vie avec un autre homme, le choix de la femme ne sera pas au-delà des frontières du même village que son précédent mari. Elle a choisi de se remettre en couple avec Matchou. Très mécontent de ce choix, le bourreau effectué une visite non seulement inopinée, mais aussi et surtout musclée à sa victime dans sa maison. Objectif : récupérer la mère de ses enfants des mains de son désormais rival. Une entreprise que ce dernier n’a pas appréciée. Pour l’exprimer, il a affiché son opposition qui débouche sur une bagarre bien mortelle entre deux hommes en rivalité derrière une femme. À l’arrivée, le nouveau mari n’est pas mort, mais a perdu son bras gauche. Il faut dire que si la victime a vaincu la mort, c’est grâce à sa conduite d’urgence à l’hôpital de zone Sounon Séro dans la commune voisine, Nikki. Du côté de l’ex-mari, il séjourne dans une cellule en garde à vue au commissariat de Derassi. Allou sera donc présenté au Procureur de la République dans les toutes prochaines heures à venir pour répondre de ses actes.

Be First to Comment

Laisser un commentaire