Press "Enter" to skip to content

IFA-Bénin : Édouard Assogba salue la politique de développement de Patrice Talon sur la filière anacarde

Photo : Le président de l’IFA-Bénin, Édouard Assogba


Booster la commercialisation des noix de cajou, karité et soja, restera l’objectif principal de l’atelier qui s’est ouvert à Cotonou, la capitale économique du Bénin, ce jour, mardi 14 juillet. La cérémonie ouverture officielle des travaux de cet atelier a été présidée par la ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou Assouman. Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs acteurs intervenants dans le secteur agricole, notamment cajou, karité et soja. Mais au regard de la qualité des participants à cet atelier qui sont présents à Bénin Royal Hôtel de Cotonou, il faut noter un objectif spécifique, à savoir la validation du cadre organisationnel et réglementaire de commercialisation des noix de cajou. Parlant de la qualité des participants, on note la présence remarquable du président de l’Interprofession de la Filière Anacarde du Bénin (IFA-Bénin), Édouard Assogba. Dans l’intervention de ce dernier, il a tenu à saluer la ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce « pour son attachement à la filière anacarde, l’une des filières phares du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) ». Le président de l’IFA-Bénin n’est pas allé par quatre chemins pour rappeler des faits à l’actif de la ministre qui ont « positivement marqué et sensibilisé toutes les familles de l’Interprofession ».

« Ce duo a été très bénéfique pour le Bénin et la filière anacarde. »

Édouard Assogba

Ce qui amène les acteurs à, donc prendre l’engagement de travailler très professionnellement en interne sur les liens d’affaires pour accéder aux marchés non seulement dans le respect des normes, mais aussi et surtout des qualités exigées. Les dysfonctionnements au cours de la campagne en cours, le bon déroulement de la campagne de commercialisation de noix de cajou par un système de commercialisation qui profite à l’ensemble des acteurs ont été une préoccupation majeure qui n’a pas échappée au N°1 de l’IFA-Bénin. « Cet atelier va permettre de capitaliser les acquis des précédentes assises pour que la campagne prochaine soit une phase pilote au grand bonheur de tous les acteurs. », a relevé Édouard Assogba. Le Président de l’IFA-Bénin est un bon observateur de la politique du développement, notamment celle du président Patrice Talon. En effet, Édouard Assogba s’est réjoui du duo constitué par la ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou Assouman, et son collègue de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui. « Ce duo a été très bénéfique pour le Bénin et la filière anacarde. », a affirmé le président de l’Interprofession de la Filière Anacarde du Bénin (IFA-Bénin). Rappelons que l’atelier prend fin, le vendredi 17 juillet prochain.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.