Press "Enter" to skip to content

Nigeria : La 1ère femme pilote d’hélicoptère de combat, Tolulope Arotile (23 ans), tuée dans un accident de route

Photo : La regrettée Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile


Très petite ou du moins très jeune dirait-on, mais très grande et bien adulte dans la logistique militaire nigériane. Le géant voisin de l’Est du Bénin, est en deuil, notamment son armée. Le Nigeria, en particulier la Nigerian Air Force (l’Armée de l’Air Nigériane) vient de perdre une de ses pépites. La première femme pilote d’hélicoptère de combat au Nigeria n’est plus de ce monde. Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile est morte cette semaine. Cette icône de l’armée nigériane a été tuée dans un accident de circulation routière survenu sur une route de l’État de Kaduna, au Naurd du Nigeria. En effet, après le drame, elle a succombé à ses blessures, mardi 14 juillet, a annoncé par un communiqué la Nigerian Air Force. Durant sa carrière militaire, une courte durée de 3 ans, dans l’effectif de l’Armée de l’Air Nigériane, la désormais regrettée Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile a beaucoup de combats à son actif. Elle a livré dans le Nord du pays, de nombreux combats et écrasé depuis le ciel dans son hélicoptère, plusieurs terroristes de groupes jihadistes, dont Boko Haram et ISWAP. Son décès est non seulement une énorme perte, mais constitue un réel choc pour la gent féminine et aussi pour tous les professionnels de la chaîne logistique du Nigeria.

Il faut reconnaître que sa mort est surtout une lourde perte pour l’Afrique en général et en occurrence la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La nature a décidé autrement que Tolulope Arotile, une très brave femme qu’elle était, puisse ne pas aller au bout de son journal, laisser de sa vie, une belle page d’histoire inspirante. L’autre ironie du sort, est qu’elle n’est pas victime des risques de son métier, c’est-à-dire ce n’est pas dans les airs, au milieu des zones de combats que la jeune pilote hélicoptère a connu la mort. Cette dernière a préféré l’emporter quand elle a ses pieds sur terre, par la route qui finalement, au regard de l’accident qui a coûté la vie dans la fleur de l’âge au jeune soldat de l’air, n’est pas moins dangereuse comme l’on peut l’imaginer dans les airs. Il convient de noter que la trace de la première femme pilote d’hélicoptère de combat au Nigeria est une vive exhortons aux femmes du continent à embrasser avec audace ce secteur sous l’emprise des hommes. Oui, c’est un secteur fortement masculin, mais qui, il faut le relever, réserve quand même de nombreuses opportunités à la gent féminine. Rappelons que Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile était âgé de 23 ans.

« J’ai rejoint l’armée simplement par passion. Être militaire est une ambition de longue date, la voiture et ce qu’elle représente sont tout simplement exceptionnels. »

Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile

Née le 13 décembre 1995, Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile, a fréquenté l’école primaire de l’Air Force à Kaduna de 2000 à 2005 et l’école secondaire de l’Air Force à Kaduna de 2006 à 2011 avant de devenir par la suite membre de l’Académie nigériane de défense, Kaduna. Devenue lieutenante d’aviation, elle a été engagée dans l’Armée de l’Air Nigériane en tant que pilote le 16 septembre 2017 et détient une licence ès sciences en mathématiques de la Nigerian Defence Academy. Le lieutenant d’aviation Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile a été ailée en tant que toute première femme pilote d’hélicoptère de combat dans l’Armée de l’Air Nigériane le 15 octobre 2019, après avoir terminé sa formation de pilotage en Afrique du Sud. Elle est titulaire d’une licence de pilote professionnel et a également suivi une formation au pilotage tactique sur l’hélicoptère Agusta 109 Power Attack en Italie. Il y a quelques mois, lors de la cérémonie d’intronisation au Eagle Square à Abuja le 6 février dernier, elle a présenté l’hélicoptère d’attaque à moteur Agusta 109 nouvellement acquis au président nigérian, commandant en chef des Forces armées nigérianes, Muhammadu Buhari. Le lieutenant d’aviation Arotile s’est joint à la Force aérienne nigériane par passion pour le poste. Elle disait avoir rejoint l’Armée de l’Air Nigériane par passion. « J’ai rejoint l’armée simplement par passion. Être militaire est une ambition de longue date, la voiture et ce qu’elle représente sont tout simplement exceptionnels. », avait laissé comme parole Tolulope Oluwatoyin Sarah Arotile.

Tout le personnel de la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO » se joignent au Promoteur Directeur Général de l’organe, Bienvenu Djissa, pour présenter les profondes condoléances, d’abord à la famille de l’illustre disparu, à l’armée nigériane puis au gouvernement du Nigéria. Rest In Pace, Tolulope Arotile !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.