Press "Enter" to skip to content

Porto-Novo : Dans les pas de Patrice Talon, Dona Jean-Claude Houssou et son épouse Basilia Adjagba impulsent la promotion de l’entrepreneuriat

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, remettant le chèque de un million de FCFA, à Porto-Novo, ce samedi 18 juillet


Il n’est plus à démontrer qu’au Bénin, le premier citoyen qui prône l’entrepreneuriat est le président Patrice Talon. Et c’est un chemin qu’il a indiqué à son équipe gouvernementale. Le champion sur ce chemin, reste et demeure le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou. Alors, toute initiative qui tente de promouvoir l’entrepreneuriat ; promouvoir l’éducation ; protéger l’environnement ; intervenir dans le droit de l’homme et des enfants ; ou encore dans le volontariat de la solidarité internationale, doit trouver derrière elle, le digne fils de la capitale béninoise. C’est dans cet objectif : aider les Hommes à s’épanouir dans un environnement sain, que s’est fixé l’Organisation Non-Gouvernemental Solidarité et initiatives pour un Développement Durable (ONG SID), que le babariba de l’énergie au Bénin a apporté de la lumière ce week-end, à Porto-Novo. Inutile de rappeler que le cœur de Dona Jean-Claude Houssou est rempli d’une générosité immense et indescriptible. Ce samedi 18 juillet, avec le soutien indéfectible de son épouse, Basilia Houssou née Adjagba (l’autre généreuse maman énergie), il a encore fait parler de ce cœur en tenant sa promesse du 14 décembre 2019. En effet, pour appuyer les lauréats de l’édition 2019 du Programme Entrepreneuriat pour Tous (PET) initié par Laurence Ahissou à travers son ONG Solidarité et initiatives pour un Développement Durable, l’un des poids lourds du gouvernement du président Patrice Talon, a apporté une bourse aux 20 meilleurs bénéficiaires du PET. D’un coût global de un million (1000000) de Francs CFA, le couple Houssou qualifie ce montant bien considérable d’un accompagnement cette contribution à la construction d’une jeunesse béninoise épanouie et entreprenante. « Vous recevez donc ce jour, un accompagnement financier d’une valeur de un million de Francs CFA. Un soutien personnel de mon épouse et moi. », a déclaré le ministre béninois de l’Énergie. À en croire le couple Houssou, l’accompagne exprime le courage, l’engagement et la détermination du développeur-né, le président Patrice Talon, à faire efficacement face à tous les défis de développement de la Nation béninoise. « Nous vous offrons (ces fonds ndlr) à travers l’ONG SID afin d’impulser la promotion de l’entrepreneuriat qui est tant prôné par le N°1 d’entre-nous, le président Patrice Talon. », a confié Dona Jean-Claude Houssou.

« Une bourse est certes une récompense pour la qualité du travail accompli, mais aussi une invitation à persévérer. »

Dona Jean-Claude Houssou

Hier, le plus bienfaiteur du gouvernement du président Patrice Talon n’est pas allé par quatre chemins pour rappeler la destination de cet accompagnement aux bénéficiaires. Le digne fils de Hôgbonu – Ajase – Porto-Novo a été clair. « Ce sont donc ces fonds qui seront le capitale pour vos minies entreprises. Vous serez vous-même, les propres initiateurs et gérants de ces fonds. », a indiqué Dona Jean-Claude Houssou. Comme le chef du Nouveau Départ, le président Patrice Talon, n’abandonne jamais sur le terrain de la construction progressive et durable du développement du Bénin, même si le peuple béninois témoigne et vante la qualité de sa gouvernance, le vrai Ayinonvi invite les lauréats à persévérer. « Une bourse est certes une récompense pour la qualité du travail accompli, mais aussi une invitation à persévérer. », a lancé Dona Jean-Claude Houssou. Et il va plus loin. « Une invitation à réussir. La réussite doit être au bout de chaque action que vous aller entreprendre. C’est ça aussi l’entrepreneuriat ! », a-t-il insisté. « Tant que vous n’avez pas encore atteint le mot Réussir, sachez que le travail doit continuer. Doit continuer avec acharnement, doit continuer avec engagement, doit continuer avec détermination. », a persisté le champion de la discipline énergie au Bénin. À l’écouter attentivement, sa persistance est le levier du « Bénin Révélé » à travers le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). « Et c’est à cette seule condition que cette réussite tant rêvée se révélera comme nous voulons également à travers le Programme d’Actions du Gouvernement. », a fait savoir Dona Jean-Claude Houssou.

Faut-il encore souligner que l’initiative de l’ONG SID qui reçoit ce soutien du couple Houssou, intervient dans un contexte bien précis où le gouvernement de la Rupture se bat bec et ongles pour résoudre le problème de sous-emploi et du le chômage au Bénin. La Directrice exécutive ne dira pas le contraire. « Le sous-emploi et le chômage sont deux maux qui minent la plupart des pays africains malgré les différentes réformes pour y remédier. Le Bénin, un pays de l’Afrique de l’Ouest n’est pas épargné de ces maux. Ainsi, on constate que le taux de chômage est de plus en plus croissant dans toutes ses communes. Il n’en est pas moins dans les communes de l’Ouémé et les possibilités d’emploi sont de plus en plus réduites chaque jour. Faudrait également rappeler qu’avec un taux de croissance à un chiffre le taux d’inscription au dernier concours d’État reste évocateur. Il semblerait que le seul employeur soit la fonction publique qui n’a d’ailleurs pas les moyens d’embaucher les 10 millions de Béninois que nous sommes. Face à toutes ces situations, l’entrepreneuriat apparaît comme une porte de sortie du chômage des jeunes. Le présent projet est donc initié pour promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes et réduire un temps soit peu le taux de chômage. », a brièvement précisé Laurence Ahissou tout en remerciant le couple Houssou, en occurrence le ministre béninois de l’Énergie pour son soutien. Pour les bénéficiaires, par la voix de leur porte-parole, Judith Owolabi, ils ont promis au parrain de faire un très bon usage des bourses.  

À noter que la 2e édition de l’initiative a connu la participation d’une centaine de jeunes et de femmes, soit plus précisément 547 participants venus de toutes les régions du Bénin. Durant neuf (09) mois, les bénéficiaires ont été gratuitement formés, notamment pour la phase pratique de la formation, dans les petits métiers repartis en dix (10) modules, à savoir :

  1. la fabrication du jus d’ananas ;
  2. la fabrication du savon liquide ;
  3. les techniques de conservation de tomate fruit sur 6 mois ;
  4. la fabrication du jus de citron ;
  5. la fabrication de la poudre de poisson séché ;
  6. la fabrication des 5 épices en poudres ;
  7. la fabrication des gâteaux ;
  8. la réalisation des crêpes alimentaires ;
  9. la décoration événementielle ; et enfin
  10. la fabrication du charbon biologique.

Il convient de relever que la cérémonie qui a consacré la remise des bourses s’est déroulée au siège de l’ONG SID, à Porto-Novo, dans le respect strict des consignes officielles surtout des gestes barrières contre la contamination et la propagation du Coronavirus au Bénin. Elle a pris fin sur une note du lancement du programme genre et inclusion sociale initié par le ministère de la jeunesse et des sports. Ce qui a expliqué la présence du Chef Cellule Genre du Ministère des Sports, Colombe Aguè.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.