Press "Enter" to skip to content

Bohicon : Un instituteur brûle les enfants dont la femme apprend qu’il n’est pas le père biologique

Photo : Une des filles brûlée


Seule la femme connaît le père de son enfant, dit-on. Eh bien, si c’est facile pour la femme de le dire, ce n’est pas audible à l’oreille de l’homme. C’est ce qui explique simplement le drame auquel ont assisté, ce jour, la population du département du Zou et celle de Bohicon. Dans cette ville, carrefour du Centre du Bénin, un instituteur à la retraite a, de façon volontaire, immolé avec du feu, trois enfants. Il faut préciser que le couple a dans leur ménage, cinq enfants en plus d’une belle nièce. Le mobile du triple homicide commis par l’instituteur se repose sur une dispute entre ce dernier et sa femme. Au cours des échanges, la lumière a jailli sur la paternité où la femme apprend à son mari qu’il n’est pas le père biologique des cinq enfants. Une nouvelle qui sonne mal à l’oreille du père adoptif, si on peut le dire ainsi, qui est emballé dans une colère des flots, a menacé de mètre fin à la vie de tous les enfants et à la sienne également. Une menace qui n’a pas été prise au sérieuse par la femme.

Très irrité par l’annonce, l’instituteur met en exécution sa menace. Mais au moment de passer en action, il s’est fait que tous les six enfants étaient présents. La nuit tombée, ce jeudi 20 août, le père adoptif s’est enfermé à l’intérieur avec les enfants et met le feu. Bonjour incendie volontaire avec la maison en flamme. Grâce à l’intervention des habitants environnants, trois des six enfants se trouvant dans la maison en feu ont été sauvés. Il faut dire que le père auteur du triple homicide serait entre la vie et la mort au CHD du Zou. Les autorités communales se préoccupent déjà de la situation. Ce qui est certain, le Procureur de la République prie Dieu et n’attend que son rétablissement afin qu’il réponde de son acte devant la justice de son pays. Il convient de noter que si c’est un mensonge de la part de la femme, voulant jouer avec les sentiments de son mari comme elles en ont l’habitude, eh bien, les conséquences sont bien sans appel. Que les femmes retiennent que parfois la raison se perd dans les émotions. Attention aux âmes sensibles pour les images ci-dessous.

One Comment

  1. SOMASSILANKOU Rufin SOMASSILANKOU Rufin 22 août 2020

    Merci pour l’information 🙌

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.