Press "Enter" to skip to content

Gouvernance locale : Alassane Séïdou donne la Bible aux élus communaux, municipaux et locaux

Photo : Le ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Dr Alassane Séïdou


La transparence dans la gestion au niveau de la gouvernance locale a pris un Nouveau Départ. Les élus locaux et communaux sont astreints désormais de prendre ce chemin qui vient d’être tracé grâce aux réformes courageuses et ambitieuses engagées par le chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon depuis le 6 avril 2016. Il s’agit en effet du Code d’éthique et de déontologie des élus communaux/municipaux et locaux en République du Bénin. Ce Code qui est une Bible élaborée par le Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL) avec le soutien du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) est mis à la disposition des dirigeants à la base ce jeudi 20 août. La cérémonie consacrée à l’événement s’est déroulée à Cotonou et a été placée sous l’autorité du patron du MDGL, Dr Alassane Séïdou.

« Dans notre contexte marqué par la rareté des ressources où les populations exigent plus de transparence et d’efficacité dans la conduite des affaires publiques, il est de plus en plus reconnu que les administrations qui accordent une place de choix à l’éthique affichent une bonne performance. »

Dr Alassane Séïdou

Le plus expérimenté des ministres de la Décentralisation au Bénin, a présenté les attentes du gouvernement du président Patrice Talon, dans le cadre des réformes de l’administration territoriale. Selon le médecin, la vision derrière ces réformes est non seulement d’impacter directement les populations à la base, mais aussi et surtout de les impliquer résolument dans la gestion des affaires publiques. « Dans notre contexte marqué par la rareté des ressources où les populations exigent plus de transparence et d’efficacité dans la conduite des affaires publiques, il est de plus en plus reconnu que les administrations qui accordent une place de choix à l’éthique affichent une bonne performance. », a déclaré Dr Alassane Séïdou. Pour le ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, c’est une nécessité impérative pour les élus locaux, d’être outillé. Ceci pour deux raisons :

  1. rappel des valeurs universellement reconnues comme le respect de l’usager du service public, la neutralité et l’impartialité, la probité, l’intégrité, l’équité, la conscience professionnelle ; et enfin 
  2. les devoirs qui leur sont exigibles depuis leur installation jusqu’à la fin de leur mandat.

Il faut noter que la mise en vigueur de ce Code, est la réponse du Bénin de se conformer aux exigences communautaires contenues dans la directive N°01/2009/CM/UEMOA du 27 mars 2009 portant Code de transparence et gestion des finances publiques au sein de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Plus besoin de démontrer encore combien le locataire du Palais de la Marina à Cotonou, capitale économique du Bénin, le Patrice Talon et son gouvernement ne baissent pas les bras dans les efforts conséquents pour implémenter des réformes de la bonne gouvernance dans la gestion des communes. Ceci pour un seul et unique but : rendre les communes plus performantes et à l’écoute du citoyen. 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.