Press "Enter" to skip to content

Coopération éducative : Salimane Karimou devant Guy Adoua pour visiter quelques écoles à cantines dans les départements du Mono et du Zou

Photo : Le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou (M), à Athiémè, ce jeudi 15 octobre


La rentrée scolaire pour le compte de l’année académique 2020-2021 est effective au Bénin depuis quelques semaines. En aval comme en amont, un travail d’arrache-pied se fait au plus haut niveau des autorités en charge de l’éducation dans le pays. C’est le chef de file des ministres en charge de l’éducation au Bénin, Salimane Karimou, qui dirige le sous-secteur des Enseignements Maternel et Primaire. Avec ce dernier, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) intervenant dans le domaine éducatif, entretiennent une coopération parfaite. Salimane Karimou, faut-il encore le dire, que c’est lui qui concrétise la volonté du président Patrice Talon dans le sous-secteur des Enseignements Maternel et Primaire, notamment le projet qui tient à cœur au chef du Nouveau Départ, à savoir le projet cantine scolaire : pour éradiquer la faim en milieu scolaire. Et sur ce projet, le digne fils de Sakété, dans le département du Plateau, au Sud-est du Bénin, est fortement soutenu par les PTF. Aux premières loges de ces partenaires au développement durable du Bénin : WFP, en français PAM. Et ce jour en témoigne. En effet, la plus grande organisation humanitaire qui lutte contre la faim, à savoir le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies, est descendue sur le terrain pour toucher des yeux et du doigt la réalité des efforts de Porto-Novo. Devant le Représentant du WFP au Bénin, Guy Adoua,  le N°1 du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP), Salimane Karimou, a effectué ce jeudi 15 octobre une visite de quelques écoles à cantines dans les départements du Mono et du Zou.

« (…) Nous voulons expérimenter certaines initiatives et voir jusqu’à quel niveau elles pourront nous permettre d’avoir quelque chose d’assez conséquent. C’est ainsi que fort des résultats que nous allons obtenir ici, nous allons essayer d’amener ça aussi dans d’autres écoles. »

Guy Adoua

 La 1ère étape de cette tournée a été l’École Primaire Publique (EPP) d’Agontimè située dans l’arrondissement de Kpinnou dans la commune Athiémè, dans le département du Mono, au Sud-ouest du Bénin. Dans cet établissement, les deux personnalités ont visité non seulement la cantine, mais aussi et surtout le moulin à maïs et le jardin qui servent à l’approvisionnement de la cantine. « Ce que nous sommes en train de faire ici, c’est quelque chose de pilote. Nous voulons expérimenter certaines initiatives et voir jusqu’à quel niveau elles pourront nous permettre d’avoir quelque chose d’assez conséquent. C’est ainsi que fort des résultats que nous allons obtenir ici, nous allons essayer d’amener ça aussi dans d’autres écoles. Donc en visitant ce jardin, en regardant aussi ce qui se fait au niveau du moulin et du réfectoire, il y a beaucoup de choses que nous apprenons.  Et surtout le rôle et l’implication de la communauté, le type d’organisation au niveau de la communauté pour pouvoir maintenir ces infrastructures. Ce sont les différentes leçons que nous allons tirer en quittant ici. », a brièvement déclaré Guy Adoua.

« Le partenaire privilégié du gouvernement, c’est PAM. »

Salimane Karimou

Si le Représentant Résident du WFP (PAM) au Bénin est allé sur un seul trait dans sa déclaration, le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire va aller en trois détails. « Le partenaire privilégié du gouvernement, c’est PAM. », a d’abord précisé Salimane Karimou avant d’entrer dans sa déclaration. « En termes de partenariat gagnant-gagnant, ça, c’est une excellente expérience que nous sommes en train de faire. Aujourd’hui, nous avons l’occasion de réceptionner un réfectoire pour permettre désormais aux enfants d’aller déjeuner et non plus dans leur classe, et ce, dans les conditions favorables à l’alimentation. Deuxième chose à effet positif que je constate, c’est qu’il y a un moulin à maïs qui, tout en servant l’école, est déjà à la disposition de la communauté. Sur le dernier point de détail du ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, il a été clair que le projet des cantines scolaires, est également la solution du chômage. « Et troisième élément, c’est ce jardin qui est mis en place qui sert à la fois l’école et la communauté. On est en train d’aborder de façon sérieuse le volet intégration de notre programme national d’alimentation scolaire. Voyez-vous, j’ai vu un meunier qui est recruté, c’est déjà un emploi qui est créé. J’ai vu des femmes et des animateurs dans le jardin, c’est déjà un emploi crée. Parce que là, ils vont être payés également pour ce qu’ils font, même si ça profite aux cantines scolaires. On ne peut que féliciter tous ceux qui ont eu cette initiative-là. », a détaillé Salimane Karimou.

« S’il y a d’autres partenaires que PAM doit aller chercher pour que la chose puisse s’étendre au plan national, j’encourage, je suscite déjà ce désir au niveau du partenaire, pour aller en chercher (…). »

Salimane Karimou

L’autorité gouvernementale, sachant demander, il va conclure sa déclaration de la fin de vite par un vœu émis à l’endroit du partenaire privilégié du gouvernement de la Rupture tout en lançant un message fort à ses compatriotes avant de rassurer le PAM de rendre compte au chef de l’État, le président Patrice Talon. « S’il y a d’autres partenaires que PAM doit aller chercher pour que la chose puisse s’étendre au plan national, j’encourage, je suscite déjà ce désir au niveau du partenaire, pour aller en chercher. Et nous-même béninois, nous devons pouvoir nous en servir pour qu’on puisse prendre cet exemple du PAM pou réaliser quelque chose pour notre pays. Ce que j’ai vu aujourd’hui, c’est quelque chose de formidable, c’est intéressant et moi, j’en rendrai compte à qui de droit. », a abondé dans ce sens, Salimane Karimou. Après l’étape de l’EPP d’Agontimè, le Représentant Résident du WFP (PAM) et son hôte ainsi que leur délégation ont poursuivi leur tournée sur l’EPP Sazouékpa, toujours dans le même arrondissement de la commune d’Athiémè pour y visiter sa cantine. Il faut indiquer que dans cette école, le MEMP a procédé à l’inauguration du réfectoire offert par le partenaire privé CHOITRAMS. Une inauguration suivie de la distribution des repas aux apprenants de l’EPP Sazouékpa. Signalons qu’avant la distribution des repas aux apprenants, le lavage des mains à l’eau et au savon est obligatoire dans le cadre du respect strict des consignes officielles et des gestes barrières contre le Coronavirus au Bénin. Un exemple auquel le MEMP et le Représentant Résident du WFP (PAM) au Bénin ont donné. Du Mono, la délégation a mis le cap sur le Zou. Dans ce département situé au Centre du Bénin, avant de passer au même exercice de visite, Salimane Karimou et Guy Adoua ont tenu une séance de sensibilisation des communautés sur les cas de vol de vivres répétés et l’importance de la participation communautaire. Cette séance s’est déroulée à la maison des jeunes de la commune de Djidja.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.