Press "Enter" to skip to content

France – Coronavirus : Emmanuel Macron laisse planer un doute sur la possibilité de fêter Noël presque normalement cette année

Photo : Le président français Emmanuel Macron, à l’Elysée, ce mercredi 28 octobre


Ce mercredi 28 octobre, le président français Emmanuel Macron s’est adressé à ses compatriotes dans une allocution télévisée depuis l’Élysée. L’épicentre de son adresse est bien la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du Coronavirus. L’épidémie sévie sérieusement en France au point ou le chef de l’État a annoncé hier le reconfinement de toute la France à partir de ce vendredi 30 octobre, et a minima jusqu’au 1er décembre prochain. « J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus (avant l’été, ndlr). Tout le territoire national est concerné. », avait précisé Emmanuel Macron. Mais avant de terminer son allocution, le locataire de l’Élysée a fait une annonce qui a attiré l’attention de tous les français, même ici à Porto-Novo, à la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO ».

« Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d’année (…) »  

Emmanuel Macron

D’abord, il faut souligner que quelques chiffres très inquiétants ont appuyé les propos du président français hier. « La France risque de connaître au moins 400.000 morts supplémentaires d’ici à quelques mois si rien n’est fait face à l’épidémie de Covid-19, et si la France faisait le choix de rechercher l’immunité collective. », a aussi affirmé Emmanuel Macron. « Jamais la France n’adoptera cette stratégie qui signifierait le tri entre les patients. », a-t-il insisté. « Je demande un très gros effort, tenons-le avec beaucoup de rigueur pendant 15 jours. Si d’ici 15 jours, nous maîtrisons mieux à la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante avant les fêtes de Noël. », a précisé Emmanuel Macron. « Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d’année après le confinement national jusqu’au 1er décembre. », a conclu le plus jeune président de l’histoire de la République française, laissant planer ainsi un doute sur la possibilité de fêter Noël presque normalement cette année.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.