Press "Enter" to skip to content

Braquage de Pépita Djoffon : La Police Républicaine à la porte des braqueurs après leur identification

Photo : La créatrice de mode, Pépita Djoffon, ici à bord de son véhicule, à Cotonou, mercredi 29 avril


Sous la gouvernance de Patrice Talon, plus rien n’est comme avant l’avènement du Nouveau Départ sur tous les plans du développement socio-économique du Bénin. Certes, le travail confié à la Police Républicaine sur le plan sécuritaire, pour l’avoir créé le 1er janvier 2018, est gigantesque. Conscient de cela, le gouvernement de la Rupture a doté l’unique force de sécurité publique au Bénin, des moyens. Au nombre de ceux-ci, les caméras de surveillance des axes routiers. Ces appareils de haute technologie déployés au point stratégique des grandes villes du Bénin dont Cotonou, la capitale économique du pays, donnent déjà leurs fruits. En effet, 24 heures après le braquage de la créatrice de mode africaine, la marque « Pépita D », dans la ville côtière béninoise, où son sac de main a été emporté, la Police Républicaine est déjà à la porte des braqueurs de l’Avenue Steinmetz.

 Grâce aux caméras de surveillance des axes routiers

Selon les sources de la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO », les jours de liberté de ces ennemis de la quiétude et de la paix sont comptés. En cause, grâce à ce dispositif sécuritaire, à savoir les caméras de surveillance, mis en place par le gouvernement du président Patrice Talon, les individus auteurs du braquage de Pépita Djoffon, ce jeudi, ont été identifiés. Ces hors-la-loi seront dans les tous prochains jours arrêtés et mis hors d’état de nuire. Faut-il encore le dire, que leur arrestation serait une fois encore une preuve du professionnalisme dont fait montre les agents de la Police Républicaine chaque jour. Aussi non seulement pour la justice à l’honnête citoyenne Pépita Djoffon, mais aussi et surtout pour la quiétude de la paisible population béninoise en général et celle de Cotonou en particulier.

Be First to Comment

Laisser un commentaire