Press "Enter" to skip to content

Bonne gouvernance en Afrique : Le Bénin 13ème, selon le rapport Mo Ibrahim du 16 novembre 2020

Photo : Le chef de l’État béninois Patrice Talon


Ce lundi 16 novembre, la Fondation Mo Ibrahim a publié son rapport sur la bonne gouvernance en Afrique. Selon le rapport de cette année, le Bénin que dirige Patrice Talon depuis le mercredi 6 avril 2016, a réalisé des progrès dans l’ensemble de la gestion d’État sur le plan de la gouvernance. Grâce à ses réformes courageuses et ambitieuses, le gouvernement de la Rupture a amélioré la performance du Bénin en matière de la bonne gouvernance entre 2010 et 2019. Selon l’indice Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance, durant cette période, le pays a fait un bond de 1.1 faisant un score de 58.6 sur 100 et de ce fait est logé à la treizième (13ème) place sur 54 pays africains. « Un progrès lent », résume la fondation Mo Ibrahim.

Hausse d’opportunité économique, avancée sur la sécurité et l’État de droit

Il faut noter que le rapport de ce lundi, présente le Bénin comme un pays qui a progressé, de façon spécifique, sur le plan du développement humain, avec un score de 55.0, soit plus de 4,1 entre 2010 et 2019. Néanmoins, le pays va occuper la dix-neuvième (19ème) place en Afrique. De la sécurité à l’économie, il faut souligner que la tendance est bien à la hausse au niveau des fondements pour une opportunité économique. Là, avec un score de 53.5 sur 100, le Bénin occupe la dix-septième (17ème) place. Au plan de la sécurité et de l’État de droit, le pays en Nouveau Départ a fait un score de 66.1 et se positionne à la dixième (10ème) place.

Absence de la corruption dans le secteur public, la justice traîne 

Le rapport publié ce lundi, renseigne que le Bénin a fait un bond de 11.0 dans la lutte contre la corruption entre 2010 et 2019. Mo Ibrahim note un bond de 20.1 dans l‘absence de la corruption dans le secteur public entre 2010 et 2019. À ce niveau, 59.7 est le score réalisé par le Bénin qui se retrouve à la onzième (11ème) sur le continent, cette année. Par contre, le pays situé au Sud de l’Équateur en Afrique de l’Ouest, régresse de 9.2 dans l’impartialité du système judiciaire entre 2010 et 2019. Cette année, 47.6 est le score du Bénin à cet effet avec un rang de dix-neuvième (19ème) place. Au regard de la participation, des droits et de l’inclusion, le Bénin est dans le rouge avec une note en détérioration de 6.2 entre 2010 et 2019. Ainsi, il occupe la onzième (11ème) place avec un score de 59.7 sur 100. Le rapport note que le pays a chuté, au niveau de la participation et des droits, respectivement de 16.9 et 12.0 en dix (10) années. 

Progrès en inclusion et égalité, et question du genre

Il est important d’indiquer que le Bénin a progressé dans la même période décennale non seulement dans le domaine de l’inclusion et l’égalité, mais aussi et surtout de la question du genre. Il convient de rappeler que l’indice Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance se base sur plusieurs domaines du développement socio-économique, notamment la sécurité, la justice, la transparence, le climat des affaires, dans les 54 pays de l’Afrique. Une production de la Fondation du milliardaire soudanais, Mo Ibrahim. À en croire ce dernier, le rapport de la Fondation Mo Ibrahim, loin d’être une opinion personnelle, révèle le vrai visage de l’Afrique.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.