Press "Enter" to skip to content

États-Unis : Les démocrates remportent le Sénat grâce à leurs victoires en Géorgie

Photo : Le président-élu américain, Joe Biden (D), checke le nouveau sénateur démocrate de la Géorgie, Jon Ossoff (G), devant Raphael Warnock, à Atlanta, lundi 4 janvier


Aux États-Unis, pour la première fois en six ans, les démocrates contrôleront le Sénat américain. Les démocrates Raphael Warnock et Jon Ossoff ont respectivement battu les républicains Kelly Loeffler et David Perdue, selon les résultats du second tour des élections en Géorgie annoncés ce mercredi 6 janvier dans la soirée par nos confrères américain des chaînes ABC, CBS et NBC. Jon Ossoff, âgé de 33 ans, a remporté la deuxième sénatoriale avec une avance de près de 25.000 voix, soit une marge de 0,56%, sur 98% des bulletins dépouillés, selon NBC et ABC. Grâce à ces deux élections, les démocrates contrôleront 50 voix dans cette chambre composée de 100 membres. Mais comme le prévoit la Constitution américaine, la future vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, aura le pouvoir de départager les votes, et donc de faire pencher la balance du côté démocrate. Cela permettra au président-élu, Joe Biden, d’avoir tous les organes législatifs américains dans son camp, et ainsi de pousser ses réformes prioritaires ou de procéder sans entrave à des nominations.

Des réformes plus rapidement

Le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, n’avait pas attendu les résultats officiels pour assurer hier dans un communiqué que Joe Biden et Kamala Harris pourraient compter sur lui pour « accomplir des réformes audacieuses ». Alors que la pandémie de covid-19 a fait bondir le chômage, Joe Biden pourrait faire approuver une aide financière de 2.000 dollars pour chaque américain, une mesure jusque-là bloquée par le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell. Il pourrait aussi faire approuver un salaire minimum de 15 dollars de l’heure dans tout le pays, alléger la dette des étudiants et étendre, la grande réforme du système de santé Obamacare, que l’administration républicaine a tenté d’amoindrir, en créant notamment une nouvelle option de système d’assurance-santé géré par le secteur public, qui concurrencerait les assureurs privés.

Un atout pour les nominations

Parmi les attributions du Sénat américain figure l’examen et la confirmation par un vote, d’abord en commission, puis de tous les sénateurs, des plus hauts responsables de l’administration, des ministres, leurs adjoints, mais aussi des ambassadeurs, des responsables militaires et des directeurs des multiples agences fédérales qui constituent le gouvernement américain. Le Sénat confirme aussi les juges, notamment ceux de la Cour Suprême, la plus haute juridiction du pays dont les décisions ont d’importantes répercussions sur des sujets de société, comme l’avortement ou le mariage homosexuel. Mais il faut noter que Joe Biden n’aura pas le champ libre sur tout

« Un message retentissant »

Joe Biden

Rappelons que peu de temps avant l’annonce de ces résultats, des centaines de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi mercredi 6 janvier dans la soirée le Capitole à Washington, la capitale du pays, dans un climat insurrectionnel, interrompant la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden.

Il convient de souligner que plus tôt dans la journée d’hier, mercredi, avant ces incidents au Capitole, Joe Biden avait annoncé avoir appelé Jon Ossoff et le pasteur Raphael Warnock pour les féliciter et rendre hommage aux électeurs de Géorgie, qui ont selon lui « livré un message retentissant ».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.