Press "Enter" to skip to content

Trophée des champions : Avec sa victoire (2-1) face à l’OM, le PSG octuple tenant du titre

Photo : Les parisiens célèbrent leur victoire


Ce mercredi 13 janvier, le club de la capitale française, le Paris Saint-Germain (PSG) est désormais octuple tenant du titre de Trophée des champions, soit de 2013 à l’édition 2020. Justement, c’est l’édition 2020 qui l’a fait face à l’Olympique de Marseille (OM) ce mercredi soir, à Lens. Dans un match à une rivalité éternelle, le premier exercice saisonnier du nouveau patron des bancs du PSG, Mauricio Pochettino, a été une parfaite réussite. Il faut dire qu’il y a eu un air non-étrange pour les observateurs des rencontres PSG – OM ou OM – PSG. Notamment avec une équipe de Marseille trop longtemps à maîtriser Paris plutôt qu’à lui fait du mal. Ça n’a pas marché hier soir. L’homme qui a mis à mal le jeu de l’OM et concrétisé l’une des rares occasions du PSG, est bien Mauro Ircadi. Ce qui a poussé André Villas-Boas a changé son fusil d’épaule. L’entraîneur de l’OM fait rentrer à l’heure de jeu, Morgan Sanson et Dario Bendetto. Ces changements ont apporté de dangerosité en attaque marseillaise. Mais sa vulnérabilité en contre a été profitable pour les parisiens à l’image d’un Mauro Ircadi qui n’avait plus été titulaire depuis le 2 octobre 2020. L’argentin a idéalement célébré son retour dans le onze d’entrée. Il a exprimé son efficacité qui a fait toute la différence pour le PSG par le but d’ouverture de score à la 39’. C’est la pause.

Icardi et une soirée argentine à Paris

Du retour des vestiaires, l’argentin est déterminé à boucler des les premières minutes avec les marseillais. Son efficacité a poussé ses adversaires à commettre une faute sur lui dans la surface de réparation synonyme d’un penalty indiscutable dont il n’a pas voulu exécuter. Un penalty transformé par le brésilien Neymar Junior à la 85’. D’autres argentins se sont également illustrés ce mercredi à Lens. Angel Di Maria, très mobile et passeur décisif, à faire voir rouge à l’OM au moment où son compatriote Leandro Parades dictait sa loi dans l’entrejeu. Tout un système de jeu défendu impérialement par le règne de Marquinhos à la défense parisienne. Du côté marseillais, Florian Thauvin a été plus visible en attaque où Dimitri Payet était devenu sel dans l’eau. Mais c’est le réunionnais qui va changer la saveur à la sauce argentine du PSG en réduisant le score à la 89’. Et c’en était le dernier but du match du Trophée des champions, édition 2020 avec la victoire 2 buts à 1 du PSG. Il convient de relever que Paris enchaîne des titres dans ce Trophée des champions. Il l’a remporté pour la huitième fois consécutive, ce qui lui permet d’atteindre le cap symbolique des dix (10) sacres, total le plus élevé dans la compétition. C’est aussi bien un record incontestable. Il faut noter que le PSG a désormais deux unités de plus qu’Olympique Lyonnais au palmarès de l’épreuve.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.