Press "Enter" to skip to content

Coopération sportive : Le Bénin soutient la candidature de la ville de Baltimore pour abriter les matchs du Mondial 2026

Photo : Le ministre béninois des Sports, Oswald Homéky (D), et le Conseiller de Maryland, Bunmi Jinadu (G), à Cotonou, ce mardi 26 janvier


Le Mondial 2026 aux États-Unis est encore loin des yeux, mais très près du cœur pour les acteurs sportifs. Ainsi, il est important de prouver que la grande messe planétaire du football est la bienvenue au pays de l’oncle Sam. De même toutes les villes sont capables d’accueillir les matchs de la Coupe du monde de football en 2026. C’est dans cet esprit qu’une délégation américaine conduite par le Conseiller du Maryland, Bunmi Jinadu, est au Bénin. Ce mardi 26 janvier, cette délégation était au Cabinet du ministre béninois des Sports, Oswald Homéky. Après une audience qui a permis de réchauffer la coopération sportive qu’entretiennent le Bénin et les États-Unis à travers la signature d’un partenariat entre le pays que dirige le président Patrice Talon, et la ville de Baltimore-Maryland, les deux parties étaient face à la presse. Cette conférence de presse a eu pour cadre, les locaux du Ministère des Sports (MS), à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Elle a connu non seulement la présence du ministre béninois des Sports, Oswald Homéky, mais également du Conseiller Technique (CT) du ministre béninois des Sports, Jean-Marc Adjovi Bocco, et du Conseiller du Maryland, Bunmi Jinadu. Avec les professionnels des médias, la volonté des autorités de la ville de Baltimore de se mettre en synergie d’actions avec celles béninoises, a été largement exprimée. Une volonté qui vise à se faire compter parmi les dix-sept (17) villes hôtes qui seront retenues pour abriter les matchs du Mondial 2026.

Une candidature au-delà du sport

À en croire le CT du jeune N°1 sportif béninois, la candidature de la ville située au Nord-est des États-Unis, dans l’État du Maryland, est plus que sportif, mais aussi culturel, touristique, économique, etc. « Outre l’image du Bénin qui sera bien visible, ce partenariat ouvre la porte au développement des programmes Sportifs pour les femmes et les jeunes, au développement de l’industrie nationale du sport au Bénin, ce qui va permettre de créer des filières d’emploi, d’acquisition des compétences et des opportunités professionnelles tant dans le sport, tourisme, économique et autres. », a fait savoir Jean-Marc Adjovi Bocco. Selon l’ancienne gloire du football béninois, des liens culturels entre l’État béninois et la ville américaine de Baltimore sont très visibles au regard de la forte présence d’Afro-américains sur le territoire de cette dernière. Dans les explications de Jean-Marc Adjovi Bocco, il y ressort que le partenariat qui a été signé hier, va rehausser l’image du Bénin. En cause, si la ville américaine, Baltimore Maryland, arrivait à être retenue, le Bénin aurait son image associée à la 23ème édition de la coupe du monde de football durant toute la période de préparation de 2021 à 2026, et même voir plus.

Le rêve du Bénin de participer au Mondial 2026

Les explications du Co-promoteur de l’Académie DIAMBARS, un centre sportif professionnel installé au Sénégal, seront renchéries par celles du patron du Ministère des Sports au Bénin. Oswald Homéky qui ne voit pas que du soutien de son pays pour la candidature de la ville du Nord-est américaine d’être citée parmi les villes organisatrices du Mondial 2026. Le jeune ministre rêve de voir le Bénin présent à cette grande messe du football mondial. C’est donc clair que c’est une opportunité à saisir par les autorités sportives béninoises et le jeune ministre en est conscient. Du côté américain, l’événement d’hier est une première dans la vie relationnelle de la ville de Baltimore Maryland et le Bénin. D’après le Conseiller du Maryland, Bunmi Jinadu, le partenariat signé ce mardi vise aussi un transfert de compétence dans l’organisation de grandes compétitions sportives. Il convient de rappeler que la 23ème édition de la coupe du monde de football est une organisation tripartite : les États-Unis, le Mexique et le Canada.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.