Press "Enter" to skip to content

Journée nationale de la médecine traditionnelle : Benjamin Hounkpatin lance la 20ème édition à Abomey-Calavi

Photo : Le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin, à Abomey-Calavi, ce jeudi 17 juin


La Journée nationale de la médecine traditionnelle est à sa 20ème édition cette année avec pour thème : « Médecine traditionnelle au Bénin : les réformes et la recherche, deux grands défis à relever ». C’est le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin, qui a procédé au lancement des activités, ce jeudi 17 juin à la Direction Départementale de la Santé de l’Atlantique. Cette structure étatique se trouve dans la commune d’Abomey-Calavi. L’attention accordée à cette célébration par le gouvernement du président Patrice Talon, est l’explication de la recherche qui s’éveille pour donner au fruit du savoir ancestral toute sa consistance. Hier, gardiens de la tradition, chercheurs et acteurs du système de santé ont posé les jalons d’une collaboration plus étroite au service de la santé de la population. Une célébration qui a permis aux acteurs de la médecine traditionnelle de mener des discussions assez participatives, mais aussi de faire le point du chemin parcouru, surtout de définir les axes d’une vraie réorganisation du secteur. 

Selon le Directeur de la Recherche, de la Formation et de la Médecine Traditionnelle, Roméo Padonou, il urge de travailler à donner un contenu plus élaboré à cet arrimage entre la recherche et la médecine traditionnelle. Objectif : réussir à apposer un support scientifique réel aux produits issus de cette science ancestrale. Saisissant la feuille en l’air, le ministre béninois de la Santé va rappeler la place de choix qui est faite à la médecine traditionnelle dans la loi portant Protection de la santé des personnes. C’en était également l’occasion pour le patron du Ministère de la Santé (MS) de réaffirmer la volonté sans faille du gouvernement de soutenir et accompagner les initiatives des acteurs de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle. Toute chose qui demande la matérialisation de cette envie pour réorganisation le secteur dans le but de mettre en place l’instance faîtière qui se chargera de mettre de l’ordre dans ce secteur. Une ambition qui est d’ores et déjà une réalité pour Benjamin Hounkpatin. L’autorité gouvernementale n’est pas allée par quatre chemins pour exhorter tous les acteurs à accompagner le gouvernement de la Rupture dans son ambition à faire de ce secteur, un des piliers du dispositif sanitaire pour le Nouveau Départ du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.