Press "Enter" to skip to content

Bénin – États-Unis : MCA-Bénin 2 boucle 4 ans, encore 12 mois pour Gabriel Dégbègni et son équipe de relever les gros défis

Photo : Le Coordonnateur National (CN) du MCA-Bénin 2, Gabriel Dégbègni (D), et le Directeur Résident du Millennium Challenge Corporation (MCC) au Bénin, Christopher Brougthon (G), à Cotonou, ce mardi 22 juin


Toute chose qui a un début, a une fin. Lancé en chrono le jeudi 22 juin 2017, le Millennium Challenge Account deuxième Compact pour le Bénin (MCA-Bénin 2) tire à sa fin. Ce mardi 22 juin, il boucle ses quatre années de son entrée en vigueur. Si dans une même dynamique constructive des résultats probants ont été obtenus durant les quatre dernières années du Programme, il faut reconnaître que de gros défis restent à relever pour le Coordonnateur National (CN) du MCA-Bénin 2. Car, l’objectif principal, il faut le préciser, est de bien exécuter et totalement les programmes et surtout de consommer à bon escient les ressources mobilisées afin qu’un iota de dollar USD ne puisse retourner aux États-Unis au soir du mercredi 22 juin 2022. À la tête d’un personnel de jeune pétri de talents résolument acquis à la cause du CN et à celle des deux États, américain et béninois, l’équipe que coordonne médiatiquement Karine Gbaguidi-Kérékou aux côtés de Gabriel Dégbègni n’a pas le mot « impossible » dans sa feuille de route. Pourtant, il ne reste que douze (12) mois pour Gabriel Dégbègni et son équipe de relever les gros défis qui sont encore devant eux dans l’immeuble Kougblénou, sise à Zongo Nima, à Cotonou, capitale économique du Bénin. 365 jours un quart. C’est bien ce qui a focalisé l’attention des professionnels des médias ce jour, lors d’une conférence de presse qui a été animée par le CN/MCA-Bénin 2 dans le même immeuble au siège du MCA-Bénin 2. Événement : l’anniversaire de 4 ans de la conduite du Programme oblige. Objectif : informer l’opinion publique sur l’état d’avancement du Programme.

« C’est vrai que pour tous les travaux aujourd’hui, nous sommes globalement au-delà de 70%, sauf le Lot A. »

Gabriel Dégbègni

Il convient de rappeler que la subvention accordée au Bénin porte sur un montant de 375 millions de dollars US, soit 207 milliards de Francs CFA auxquels s’ajoute une contribution du gouvernement béninois d’un montant de 28 millions de dollars US, soit 15 milliards de Francs CFA. Ce fond pour un Programme énergétique du MCA pour le Bénin qui comprend quatre (04) projets à savoir, les réformes des politiques et renforcement institutionnel ; la production d’électricité ; la distribution d’électricité ; et enfin l’accès à l’électricité hors réseau. Ces quatre projets sont résumés en deux grandes activités principales :

  1. le renforcement et la réhabilitation du réseau de distribution d’électricité au niveau régional et à Cotonou ;
  2. la construction du Centre national de contrôle de la distribution (Dispatching).

Au regard du temps qui reste à l’équipe de la Coordination nationale pour la mise en œuvre du Programme, les professionnels des médias ont voulu savoir si les activités allaient vraiment prendre fin avant le mercredi 22 juin 2022. « C’est vrai que pour tous les travaux aujourd’hui, nous sommes globalement au-delà de 70%, sauf le Lot A. », a reconnu Gabriel Dégbègni. « Le Lot A, c’est le dernier contrat qu’on a signé pratiquement en mars-avril 2020. Par rapport à ce contrat, il y a eu quelques difficultés. Ça, il faut le reconnaître. », a ajouté le CN/MCA-Bénin 2. De ses explications, il faut noter que de toutes les activités que mène le MCA-Bénin 2, il y a plusieurs volets. Il y a le volet passation du marché pour l’acquisition et la fabrication des équipements. Ceci, une fois qu’une entreprise a été sélectionnée. À ce jour, l’entreprise qui a en charge le Lot A a déjà commandé les transformateurs, les postes, les équipementiers dans différentes usines.  « Par rapport aux équipements dans différents pays, ces équipements sont là. », a affirmé Gabriel Dégbègni. Toute chose qui n’a pas été possible sans difficulté. « Si vous saviez les difficultés qu’on a eues. Parce que les entreprises que nous avons recrutées ont recruté les sous-traitants nationaux qui ont eu du mal à gérer ces activités de génie civil, notamment le rapatriement de la nappe phréatique. », a-t-il continué.

« Par rapport aux bâtiments à Akassato, oui, les travaux ont avancé. Il y a des travaux de finition, il faut le reconnaître. »

Gabriel Dégbègni

Les hommes du quatrième Pouvoir ont eu droit à la lumière sur la construction du Centre national de contrôle de la distribution (Dispatching) en chantier à Akassato, dans la commune d’Abomey-Calavi. « Par rapport aux bâtiments à Akassato, oui, les travaux ont avancé. Il y a des travaux de finition, il faut le reconnaître. », a fait savoir Gabriel Dégbègni. « D’ici la fin de l’année, ces bâtiments seront disponibles. », a-t-il annoncé avant de faire une rectification dans le sens des défis à relevé au cours des 12 prochains mois.  « Ce n’est pas tout ce qui n’a pas été fait pendant les quatre ans. Parce que pendant les quatre ans, il y a eu beaucoup de choses. », a relevé le CN/MCA-Bénin 2. Ce qui rappel les difficultés que son équipe avait il y a quelque temps à donner des taux d’exécution physique aux journalistes. Eh bien, ces derniers ont eu d’explications. « Parce qu’on disait que les travaux n’avaient pas commencé à Vêdoko. On était encore en phase de sélection des entreprises, etc. », a expliqué Gabriel Dégbègni. « Donc, beaucoup de choses, on été faites, et ce qui reste à faire, on fera ça au cours de la cinquième année. », a soutenu le CN/MCA-Bénin 2. Il est important de souligner que toutes ces explications ont été données en présence des représentants américains, notamment le Directeur Résident du Millennium Challenge Corporation (MCC) au Bénin, Christopher Brougthon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.