Press "Enter" to skip to content

CEP 2021 : Les 50 premiers des 12 départements affrontent les épreuves du concours d’entrée dans les écoles militaires

Photo : Le Chef d’État-Major Général des Forces Armées Béninoises, le Contre-Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho (D), à Lokossa, ce jeudi 15 juillet


Chaque année, après les résultats de l’examen du Certificat d’Études Primaires (CEP) au Bénin, les 50 premiers des douze (12) départements du pays, passent un concours pour poursuivre leurs études dans les écoles militaires, deux notamment, à savoir Prytanée Militaire de Bembérèkè et l’école militaire des jeunes filles de Natitingou. La tradition est donc respectée cette année pour le compte du CEP 2021 avec 600 candidats sur toute l’étendue du territoire national qui affrontent ce jour, jeudi 15 juillet, les épreuves du concours d’entrée au Prytanée Militaire de Bembérèkè et à l’école militaire des jeunes filles de Natitingou. Un concours officiellement lancé au Complexe Scolaire de Guinkomey, à Lokossa, dans le département du Mono, au Sud-ouest du pays, par le Chef d’État-Major Général (CEMG) des Forces Armées Béninoises (FAB), le Contre-Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho, à travers la première épreuve, celle de l’expression écrite. C’était en présence des autorités politico administratives et militaires avec la joie des personnalités communales et départementales à l’image du préfet du département du Mono, Bienvenu Dêdêgnon Milohin. Ce dernier était très heureux de voir son territoire de commandement abriter la cérémonie officielle dudit concours. Il n’est pas allé par quatre chemins pour émettre le vœu de voir les enfants de son département dans le rang des meilleurs du Bénin au soir des résultats. Il faut noter qu’ils seront 36 meilleurs futurs jeunes, enfants de troupe à raison de 3 par département à être sélectionnés après la phase de composition où les candidats auront à exprimer leurs savoirs en mathématiques et en lecture. Une composition repartie dans une durée de moins d’une demi-journée. 

« Seules les élites ont accès au Prytanée et des efforts se font pour leur permettre de maintenir leurs performances jusqu’à la fin de leurs cursus. »

le Contre-Amiral, Patrick Jean-Baptiste Aho

C’est après cette phase que suivra la visite médicale, pour les résultats finaux. Les admissibles pourront poursuivre et recevoir dans les écoles militaires du Bénin et des pays partenaires de l’Afrique, des enseignements secondaires. Il s’agit plus précisément des écoles militaires d’excellence qui ont pour principale mission, la formation de futurs cadres militaires et civiles pour servir leurs nations respectives. Il convient de rappeler qu’en application des accords de coopération et conventions signés par le Bénin avec les États partenaires, outre le Bénin, des programmes d’échange permettent d’accueillir des enfants de troupe étrangers en classe de 6ème, notamment au Togo, en Côte d’Ivoire, au Sénégal ou au Congo. En contrepartie, les enfants de troupe béninoise sont acheminés dans ces États pour y suivre leur scolarité. À cet effet, les 36 meilleurs qui seront sélectionnés à l’issue de ce concours, pourront poursuivre leurs études dans les pays supra-cités. Il est à indiquer que la liste définitive des admis à ce concours est attendue dans les quinze jours à venir. Ceci, avant bien évidemment, une visite médicale. « Seules les élites ont accès au Prytanée et des efforts se font pour leur permettre de maintenir leurs performances jusqu’à la fin de leurs cursus. », a confié le Contre-Amiral Patrick Jean-Baptiste Aho. Inutile de souligner que l’enseignement académique dans les écoles militaires fait du Bénin, l’un des meilleurs Centre de formation des enfants de troupe sur le continent.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.