Press "Enter" to skip to content

Enseignement supérieur : Le gouvernement Talon 2 dote l’INMES et l’IFSIO de deux bus

Photo : Les deux bus de 70 places chacun, à Cotonou, mardi 14 septembre


Le renforcement du dispositif d’encadrement des étudiants au Bénin, est plus qu’une priorité pour le gouvernement du président Patrice Talon. Une priorité partagée par les partenaires au développement éducatif du Bénin en particulier, et du développement durable du pays en général. Dans cette même vision, le projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) a répondu favorablement à une sollicitation des autorités de Porto-Novo au profit de l’Institut National Médico-Sanitaire (INMES) de l’Université d’Abomey-Calavi et de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et Obstétricaux (IFSIO) de l’Université de Parakou, la cité des Koburu. En effet, le projet SWEDD a remis mardi 14 septembre, deux bus américains flambants neufs d’un coût global de cent soixante-quinze millions (175.000.000) de Francs CFA, à l’État béninois pour donner suite à la requête formulée dans le sens de la mobilité des apprenants, par l’INMES et l’IFSIO. Une suite sociale qui cadre avec un objectif : renforcer le dispositif d’encadrement pédagogique des étudiants pour l’amélioration de la qualité de la formation du personnel paramédical. Dans la capitale économique béninoise, Cotonou, la cérémonie de remise officielle des matériels roulants a connu la présence des ministres béninoises des Affaires Sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé, et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Éléonore Yayi Ladékan. Elle a connu également la présence des premiers responsables du projet SWEDD et des deux Instituts bénéficiaires, à savoir la Coordonnatrice Djaoudath Alidou Dramane, la directrice de l’INMES, Lisette Oloudami, et Francis Tognon pour l’IFSIO.

« Cette action concrétise le souhait de la Banque Mondiale d’accompagner les pays au Sud du Sahara dans le renforcement des leviers de capture du dividende démographique. »

Djaoudath Alidou Dramane

Les principaux témoins de l’événement sont représentés par le collège d’encadrement des étudiants en formation paramédicale. Au moment symbolique de remettre les clés des bus à sa collègue de l’Enseignement Supérieur, Véronique Tognifodé a exhorté les principaux bénéficiaires à en faire bon usage. Ces derniers ne sont pas allés par quatre chemins pour exprimer leur reconnaissance au Gouvernement et au projet SWEDD. Les responsables, s’engagent, disent-ils, d’ « entretenir convenablement » les matériels « pour le bonheur des étudiants ». Après avoir reçu les clés, Éléonore Yayi Ladékan a exprimé sa reconnaissance à sa collègue qui, à travers le Projet SWEDD, a accédé à cette requête. L’ancienne ministre du gouvernement de Thomas Boni Yayi (2006-2016), a promis « veiller à un bon usage des bus ». Toute chose qui a rassuré la Coordonnatrice Projet SWEDD de repréciser l’importance de l’action qui les a réunis. « Cette action concrétise le souhait de la Banque Mondiale d’accompagner les pays au Sud du Sahara dans le renforcement des leviers de capture du dividende démographique. », a rappelé Djaoudath Alidou Dramane. Il convient d’indiquer que, placé sous la tutelle du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASM), « développer et d’accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes, et leur accès à des services de santé reproductive, infantiles et maternelles de qualité et à améliorer la production et le partage des connaissances au niveau régional ainsi que la capacité et la coordination régionale », est bien l’objectif principal du Projet SWEDD.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.