Press "Enter" to skip to content

Royaume-Uni : La reine Elizabeth II renonce à se rendre à Glasgow pour la COP 26

Photo : La reine Elizabeth II lors de visioconférences avec des ambassadeurs au Royaume-Uni, ce mardi 26 octobre


Le sommet mondial sur le climat va bien s’ouvrir le dimanche 31 octobre prochain à Glasgow, en Écosse, mais il se déroulera sans la reine du Royaume-Uni, Elizabeth II. Cela va renforcer l’inquiétude outre-Manche. Alors que la reine Elizabeth II a repris ses engagements après quelques jours de repos, le palais de Buckingham a annoncé ce mardi 26 octobre qu’elle renonçait à se rendre à la COP 26 qui s’ouvre dimanche en Écosse. Le a décision a été prise suite à un avis médical, ont précisé les services de la reine. « À la suite d’un avis lui conseillant de se reposer, la Reine effectue des tâches légères au château de Windsor. Sa Majesté a décidé à regret de ne pas se rendre à Glasgow pour assister à la réception de la COP26 le lundi 1er novembre  . », peut-on notamment lire dans un communiqué. Elle enregistrera cependant une vidéo pour s’adresser aux délégués de cette conférence sur le climat. Pourtant, quelques heures avant ce communiqué, Elizabeth II était réapparue lors de rencontres virtuelles avec de nouveaux ambassadeurs au Royaume-Uni. Depuis le château de Windsor où elle réside désormais, elle s’était entretenue avec les ambassadeurs de Corée du Sud et de Suisse pour recevoir leurs lettres de créance, selon le palais de Buckingham.

« Passer des examens préliminaires »

Palais de Buckingham

Des images, notamment la photo visible en tête d’article, avaient été diffusées par son entourage. Elle apparaissait alors souriante, une semaine après sa mise au repos et une nuit à l’hôpital (une première depuis 2013) qui furent très commentées par ses sujets. Après avoir eu un agenda très chargé début octobre, la souveraine avait renoncé il y a une semaine à une visite en Irlande du Nord. Ses médecins lui avaient alors demandé de prendre du repos. La première hospitalisation de la reine en huit ans avait suscité d’autant plus de réactions qu’elle a été tenue secrète de longues heures. Ce n’est qu’après un article du tabloïd The Sun que Buckingham Palace s’était résolu à la confirmer. Officiellement, il s’agissait de « passer des examens préliminaires », des sources au palais s’empressant de préciser aux médias britanniques qu’elle s’y était rendue pour consulter des spécialistes et qu’elle n’était restée toute la nuit que pour des raisons « pratiques ». Il convient de noter qu’à 95 ans, Elizabeth II règne sur le Royaume-Uni depuis 1952. Ces presque 70 ans en font la souveraine la plus longue du pays.

Be First to Comment

Laisser un commentaire