Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Gouvernance locale : Raphaël Akotègnon dit stop à l’arrêté d’Alain Sourou Orounla, les minibus et les taxis interurbains peuvent circuler dans Cotonou

Photo : Le ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Raphaël Akotègnon


Lundi 29 novembre – Jeudi 2 décembre. La durée d’exécution de l’arrêté du préfet du département du Littoral est de 96 heures. Après quatre jours, donc, Me Alain Sourou Orounla a été obligé de suspendre sa décision. En effet, l’autorité préfectorale a ouï le message radio de sa tutelle l’invitant à suspendre son arrêté définissant le périmètre de circulation à Cotonou imposé aux minibus et aux taxis interurbains. Référencé N°1049/MDGL/DC/SGM/SA en date du 02 décembre 2021, l’objet du message radio du ministre béninois de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale est clair. « Suspension votre arrêté portant sur réorganisation circulation véhicules transport marchandises et usagers marché en direction Dantokpa stop. », a adressé Raphaël Akotègnon, autorisant ainsi les minibus « tokpa-tokpa » et taxis interurbains à circuler sur toute l’étendue du territoire de Cotonou.

Il convient de souligner que cette décision du patron du Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL), à Cotonou, la capitale économique du Bénin, vient soulager les peines des transporteurs et usagers relevées dès les minutes qui ont suivies l’application de l’arrêté préfectoral qui ne fait pas l’unanimité. Outre la suspension de l’arrêté du préfet du département du Littoral, le message radio de Raphaël Akotègnon interdit aussi et surtout à Me Alain Sourou Orounla de prendre des arrêtés. Rappelons que Cotonou est la seule et unique commune au Bénin qui compose le département du Littoral, sur les 77 communes que compte le pays, et reparties dans 12 départements.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.